Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Bourges : la vidéo dira-t-elle comment est mort un client de la discothèque le "Q" ?

lundi 2 novembre 2015 à 18:52 Par Michel Benoît, France Bleu Berry

Un homme de 27 ans est mort très tôt samedi matin, devant la sortie de la discothèque le Q. Les deux videurs ont été mis en examen pour violences volontaires ayant entrainé la mort sans intention de la donner, et écroués.

Un juge d'instruction a été nommé pour mener l'enquête
Un juge d'instruction a été nommé pour mener l'enquête © Radio France - Michel Benoit

Bourges, France

Difficile de connaitre la vérité après la mort d'un homme d'une vingtaine d'années ce samedi matin à Bourges devant une discothèque. Deux thèses s'affrontent dans cette affaire. Les videurs affirment avoir voulu se défendre face à un homme particulièrement agressif. L'ami de la victime explique que le service de sécurité de la discothèque s'est montré d'emblée, violent.

Les images seront primordiales pour dénouer l'écheveau des faits. Il y a les dix heures d’enregistrement du système de protection de la discothèque, seize caméras dont une sur l’entrée. D’après le patron du Q, Olivier Rivet, on voit clairement les deux videurs évacuer le client, sans heurt. Un client qui aurait bousculé plusieurs personnes et renversé des verres. Et puis, surtout il y a les images des caméras de la ville qui filment le trottoir, là où les choses ont dégénéré.

Des versions contradictoires

Du côté de la discothèque, on affirme que la victime a proféré des insultes racistes et voulu en découdre. Le jeune homme aurait enlevé sa chemise pour se battre. L’un des videurs a été aspergé de gaz lacrymogène et se serait défendu. L’ami de la victime affirme que le vigile aurait donné un coup de poing. D’après le commissariat, ces images ne seraient pas probantes. Difficile donc pour le moment, de définir l’enchainement précis des faits. L’autopsie permettra de dire si le coup de poing a été fatal où si c’est la chute sur le trottoir qui a provoqué la mort. Les analyses diront également si la victime avait ou non consommé de la drogue. L’homme était en arrêt cardio respiratoire quand les secours sont arrivés.