Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bourges : la ville trinque après les inondations au Val d'Auron, en 2016

-
Par , France Bleu Berry

Les inondations suite au débordement du lac d'Auron, à Bourges, il y a quatre ans (début juin 2016) risquent de coûter cher à la ville de Bourges. Les assureurs qui ont dû indemniser les sinistrés se retournent un par un contre la collectivité.

le système de pelles du lac du Val d'Auron, à Bourges
le système de pelles du lac du Val d'Auron, à Bourges © Radio France - Michel Benoit

Ainsi GAN Assurances et la MAAF, réclament 350.000 euros à la ville de Bourges. L'affaire est passée mardi devant le tribunal administratif à Orléans, et ça ne s'annonce pas très bien pour la ville.  

Défaut d'entretien ?

Les 2 et 3 juin 2016, après des jours de pluie quasi continue, le lac du Val d'Auron déborde, inondant plusieurs habitations. Les assureurs ont indemnisé ces riverains sinistrés, mais ils comptent bien récupérer leur argent et se retournent contre la ville de Bourges. Il s'est avéré en effet, qu'un vérin censé actionner l'une des pelles pour réguler le niveau du lac, ne fonctionnait plus. Il y aurait eu un défaut d'entretien. 

La ville mise en cause 

D'après l'avocat des sociétés d'assurance, le rapporteur public a délivré des conclusions mettant effectivement en cause la ville. Outre ce dysfonctionnement des vannes, la ville n'aurait pas suffisamment anticipé le phénomène de montée des eaux. Or, le tribunal a tendance à suivre les conclusions du rapporteur public. 

Trois sinistrés avaient été indemnisés à hauteur de 60, 90 et 200.000 euros par leur assurance. Au printemps 2019, la vile de Bourges avait déjà dû verser 100.000 euros à l'assureur Aviva, qui avait indemnisé cinq riverains. Décision du tribunal le 16 juin.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu