Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Bourges : Le docteur Dassas a bien l'intention de se battre devant les assises

lundi 11 juin 2018 à 18:43 Par Michel Benoît, France Bleu Berry

Le procès du docteur Dassas devant les assises du Cher ne durera pas deux semaines mais finalement trois, jusqu'au 29 juin. Il faut dire que l'on compte 36 victimes du médecin généralistes d'Argent sur Sauldre. Le procès vient de s'ouvrir.

Le procès du Docteur Dassas s'est ouvert devant les assises du Cher à Bourges.
Le procès du Docteur Dassas s'est ouvert devant les assises du Cher à Bourges. © Radio France - Michel Benoit

Bourges, France

Thierry Dassas, comparait pour viol aggravé et atteinte à l'intimité de la vie privée puisqu'il avait filmé certaines femmes durant leur examen gynécologique.  La cour s'est penché sur la personnalité du Docteur Dassas, et on sent déjà poindre le système de défense du médecin. Que ce soit ses proches, ou ses confrères, c'est un portrait assez positif qui est dépeint. Un Thierry Dassas, bon père, bon mari et bon médecin. Ce n'est pas son avocat, Me Franck Natali qui dira le contraire : " C'est ce qu'il a été pendant quarante auprès de ses patients.  Très attentif au suivi de ceux et celles qui avaient besoin de lui." Mais il y a tout de même ces vidéos, à charge et surtout cette expertise médicale qui conclut que les examens gynécologiques pratiqués par le docteur Dassas ne l'étaient pas dans les règles. Ce que conteste Me Natali : " Nous avons donné de très nombreux éléments médicaux  qui ont permis d'aller bien au delà de ce que les experts disaient, y compris sur les différentes positions qui étaient utilisées par le docteur Dassas durant les examens gynécologiques, des gestes conformes et utilisés par d'autres médecins, ce que les experts n'avaient pas souligné au départ." 

L'entrée de la cour d'assises au palais de justice de Bourges - Radio France
L'entrée de la cour d'assises au palais de justice de Bourges © Radio France - Michel Benoit

Le  docteur Dassas s'est excusé lors de cette première journée d'audience pour les vidéos : "Sans cela il n'y aurait jamais eu d'enquête pour viol" a expliqué le médecin avec une certaine assurance. Dans la salle, les victimes ne peuvent refréner  un murmure de désapprobation. Me Lacroix,  conseil de sept parties civiles, rappelle que l'on parle bien d'agissements commis par un médecin : "Il s'agit de viols aggravé, parce que ce médecin a trahi la relation de confiance avec ses patientes. Elles sont aujourd'hui encore très angoissés à l'idée de devoir déposer et expliquer devant la cour d'assises ce qu'elles ont subi, avec  des détails ayant trait à leur intimité." Des victimes qui disposent de psychologues tout au long du procès.