Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Bourges : les archives départementales décryptent les plus belles affaires criminelles

-
Par , France Bleu Berry

"Accusé, levez-vous ! " C'est le titre de l'exposition visible jusqu'au 23 février au musée de la résistance et de la déportation du Cher à Bourges. Elle retrace quelques unes des affaires criminelles les plus retentissantes du département.

Le couperet de guillotine qui servit à Bourges jusqu'à la fin du XIXéme siècle
Le couperet de guillotine qui servit à Bourges jusqu'à la fin du XIXéme siècle © Radio France - Michel Benoit

Depuis le XVIéme siècle jusqu'aux années 70 avec le meurtre de l'artiste Berruyer Marcel Bascoulard, ces affaires (une dizaine) permettent de mettre en lumière l'évolution de la justice au cours des siècles. Certaines sont également étayées par des extraits d'actes judiciaires ou objets en rapport direct avec elles.  

Xavier Truffaut, chargé de l'animation culturelle aux archives départementales du Cher.
Xavier Truffaut, chargé de l'animation culturelle aux archives départementales du Cher. © Radio France - Michel Benoit

Qui dit procès en Berry, dit affaires de sorcellerie. L'expo s'ouvre bien sûr sur ce thème : " Ce sont les procès les plus anciens mis en avant dans cette exposition détaille Xavier Truffaut, chargé de l'animation culturelle aux archives départementales du Cher. Le procès des sorciers du carroi de marlou, en 1582 à Bué (près de Sancerre) et un autre en 1616 à Sainte-Solange. On a retrouvé dans nos archives toute une description assez précise de ceux qui ont participé à des sabbats, c'est à dire des veillées où on vénère le diable. On leur reproche certaines pratiques et on les accuse par exemple de la mort du bétail. " Les condamnés pour sorcellerie étaient pendus puis brûlés.

Les affaires criminelles sont illustrées par le dessinateur Manu Cassier pour nous replonger dans l'ambiance.
Les affaires criminelles sont illustrées par le dessinateur Manu Cassier pour nous replonger dans l'ambiance. © Radio France - Michel Benoit

D'autres affaires marquantes sont évoquées : Jeanne Guilbert, l'empoisonneuse de St-Amand, la mort du marquis de Choiseul en duel, alors que la pratique était interdite, infanticides, procès des résistants pendant la guerre ou de collabo à la libération. L'occasion de mettre en valeur des documents des archives ou d'autres objets encore plus spectaculaires : " On expose le couperet de la guillotine conservé habituellement au musée du Berry, explique Xavier Truffaut. Ce couperet a été retrouvé dans une maison de Bourges au XXéme siècle. Il semble donc authentique et a sans doute servi pour les exécutions publiques à Bourges. Elles se déroulaient sur la place de la Nation, jusqu'à la fin du XIXéme."  

Certaines affaires sont tombées dans l'oubli.
Certaines affaires sont tombées dans l'oubli. © Radio France - Michel Benoit

Une affaire étonnante est également évoquée : le procès d'un pendu... Un soldat avait mis fin à ses jours chez sa tante à Bourges,au XVIII eme siècle alors que le suicide était évidemment interdit : " S'auto-homicider comme on disait à l'époque était interdit par le Roi qui y voyait une atteinte à son pouvoir de vie et de mort, en dehors des questions spirituelles ou religieuses. Le corps de ce soldat, Martin Vante, après le procès, a été traîné dans la ville et pendu par les pieds pendant 24 heures dans Bourges, avant d'être jeté dans la fosse commune."  " Accusé, levez-vous !" jusqu'au 23 février au musée de la résistance et de la déportation à Bourges. Entrée gratuite.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu