Faits divers – Justice

Bourges : les voyageurs sans ticket dans la ligne de mire de la SNCF

Par Michel Benoît, France Bleu Berry vendredi 13 octobre 2017 à 18:43

Les accès aux quais étaient filtrés par des agents sncf au gilet rouge. La police ferroviaire n'est pas loin.
Les accès aux quais étaient filtrés par des agents sncf au gilet rouge. La police ferroviaire n'est pas loin. © Radio France - Michel Benoit

Grosse opération de contrôle cet après-midi en gare de Bourges. De 15H00 à 19H00, impossible d'accéder aux quais sans montrer son titre de transport. La SNCF estime que 10 à 12 % des clients voyagent sans billet.

Cette fraude au titre de transport coûte 366 millions d'euros par an à la SNCF. Depuis un an et demi, elle a donc décidé de réagir en menant des opérations massives de contrôle. Après Tours et Orléans, c'est donc en gare de Bourges que cette action a été menée pour la première fois. Vingt-cinq actions de ce genre seront menées chaque année dans les principales gares en région Centre Val de Loire. "C'est assez efficace et dissuasif, explique Philip Branford, responsable de la lutte anti-fraude à la direction régionale de la SNCF, on ne passe pas sans montrer son titre de transport. Bien sûr, cela nécessite des moyens humains, mais cela nous permet d'envoyer un signal fort aux fraudeurs pour qu'il n'y est pas de sentiment d'impunité. On en raccompagne quelques uns jusqu'aux automates ou aux guichets pour qu'ils se mettent en règle. L'amende peut atteindre 100 euros".

Quelques voyageurs ont dû se résigner à utiliser les automates pour acheter leur billet. - Radio France
Quelques voyageurs ont dû se résigner à utiliser les automates pour acheter leur billet. © Radio France - Michel Benoit

Cette opération baptisée " Embarqua'TER" a mobilisé une quinzaine d'agents. Ils étaient bien visibles avec leurs gilets rouges, bloquant l'accès aux quais, une dizaine de gilets rouges, et pourtant deux hommes parviennent à passer et tentent de montrer dans le train qui commence à s'ébranler. La police ferroviaire et son chien interviennent. Les deux récalcitrants sont verbalisés pour défaut de ticket : "C'est extrêmement rare que certains tentent quand même de passer sans billet" affirme Philip Branford.

Il fallait montrer patte blanche pour accéder aux trains en gare de Bourges ce vendredi après-midi - Radio France
Il fallait montrer patte blanche pour accéder aux trains en gare de Bourges ce vendredi après-midi © Radio France - Michel Benoit

Les deux tiers des incivilités à bord des trains sont causées par des clients sans ticket : "Lutter contre cette fraude très dommageable à la SNCF, contribue également à ramener de la sérénité dans les voitures" ajoute Philip Branford. Mais voilà, les voyageurs ne sont pas toujours contrôlés habituellement entre Bourges et Tours, affirment quelques clients : "Le lundi matin, on ne voit pas le contrôleur, affirment ces deux jeunes, le vendredi soir, ça dépend".

La gare de Bourges - Radio France
La gare de Bourges © Radio France - Michel Benoit

Un contrôleur invisible parce que retenu par d'autres tâches explique Philip Branford : "l'Agent de Service Commercial Train (ASCT) a d'autres missions durant le voyage. Il doit veiller d'abord à la sécurité mais aussi à la sûreté, au service et enfin à la sauvegarde des recettes. La fermeture des portes, c'est de sa responsabilité et parfois, il doit faire face à des incivilités qui le monopolisent." Un certain nombre d'amendes ne sont jamais payées car les fraudeurs donnent de mauvaises adresses. Bientôt la Sncf pourra vérifier le lieu exact de résidence en ayant accès à des fichiers qui lui sont encore interdits pour l'instant.