Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bourges : un cirque poursuit la Ville au tribunal administratif

-
Par , France Bleu Berry

L'association de défense des cirques de famille voulait proposer un spectacle lors des fêtes de Noël à Bourges. Mais la Ville lui aurait signifié une interdiction de se produire parce que le cirque met en scène des animaux. L'Association attaque Bourges devant le tribunal administratif.

Le cirque de famille propose notamment un numéro avec des chevaux
Le cirque de famille propose notamment un numéro avec des chevaux © Radio France - Xavier Grumeau

L'idée de départ du Cirque de famille était de proposer aux Berruyers pour les fêtes de fin d'années, un spectacle réunissant des artistes de différents cirques : "_il y aurait eu des magiciens, des clowns, des acrobates, mais aussi des animaux comme des lamas, des chameaux et des chevaux notammen_t" explique Cyril Emery, délégué de l'association. 

Mais en septembre, la mairie de Bourges a voté un vœu lors du conseil municipal s'opposant à la venue de tous cirques proposant des spectacles avec des animaux. En conséquence, le conseil municipal indique "se réserver la possibilité d’œuvrer, par tous les moyens légaux à sa disposition, pour que Bourges n’accueille plus de spectacles ou de cirques utilisant des animaux ».

Décision que conteste le Cirque de famille qui poursuit donc la Ville devant le tribunal administratif : "C'est une injustice, c'est de la discrimination, de la censure. Aucune loi ne nous interdit pour l'instant d'avoir des numéros avec des animaux. Certes, la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili a évoqué cette interdiction mais aucune date n'est fixée et aucun décret ne valide cela" commente Cyril Emery. 

Selon lui, l'association qui poursuit systématiquement toutes les villes lui interdisant de se produire aurait à chaque fois remporté son combat devant les tribunaux administratifs concernés. 

"C'est une nécessité pour nous, tant économiquement, vue la période, que symboliquement" insiste l'Association qui entend, si elle obtient gain de cause devant le tribunal administratif d'Orléans, présenter son spectacle à Bourges

Choix de la station

À venir dansDanssecondess