Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bourgoin-Jallieu : la CGT et la mairie devant le tribunal administratif de Grenoble pour un local syndical

-
Par , France Bleu Isère

La CGT et la mairie de Bourgoin-Jallieu se sont retrouvées devant le tribunal administratif de Grenoble ce mercredi pour régler une histoire de local. Le maire, Vincent Chriqui a saisi la justice pour mettre fin à cette histoire qui remonte à 2016. Relogé, le syndicat refuse de quitter les lieux.

Tribunal Administratif de Grenoble.
Tribunal Administratif de Grenoble. © Radio France - Véronique Saviuc

Tout démarre à l'été 2016. Le nouveau maire élu en 2014 de Bourgoin-Jallieu (Isère), Vincent Chriqui, décide de créer une "maison des associations". Il choisi le bâtiment Maurice Carême pour accueillir des collectifs jusque là mal logés dans la ville. Sauf que ce bâtiment est occupé par des syndicats. Une solution de relogement est rapidement trouvée. De nouveaux locaux sont proposés à chaque organisation. Toutes acceptent l'alternative de la mairie. Sauf la CGT, encore installée aujourd'hui dans la maison Maurice-Carême. Une situation qui dure depuis quatre ans.

Pour la CGT, Vincent Chriqui est "anti-syndical"

Le syndicat refuse le local proposé par la municipalité, le jugeant "pas aux normes de sécurité incendie et d'accueil du public". Il dénonce aussi "l'anti-syndicalisme et l'acharnement du maire à l'encontre de la CGT". De son coté, Vincent Chriqui se défend et rappelle qu'il pouvait "refuser de donner un nouvel espace à la CGT parce que ce n'est pas dans la compétence de la ville". "Un espace qui est pourtant plus grand que l'ancien" détaille-t-il.

Aucune décision avant le 28 juin

La municipalité à donc saisi la justice pour y mettre fin. Les deux parties se sont retrouvées ce mercredi matin devant le tribunal administratif de Grenoble pour apporter leurs arguments. En parallèle à cette audience, la section départementale de la CGT a appelé à se rassembler sur la place de Verdun à Grenoble, en soutien à l'Union locale de Bourgoin-Jallieu. Mais avec l'approche du second tour des élections municipales, aucune décision ne sera rendue avant le 28 juin.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess