Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Bourgogne-Franche-Comté : "Les arnaqueurs profitent du confinement des Français pour améliorer leur fraude"

En pleine crise sanitaire, les arnaques se multiplient sur internet. Sylvain Bellet, chef du Pôle Concurrence, Consommation et Répressions des Fraudes dans l'Yonne, répond aux questions de France Bleu et vous donne des conseils pour les éviter.

Depuis le début du confinement, les forces de l'ordre constatent que les arnaques se multiplient sur internet
Depuis le début du confinement, les forces de l'ordre constatent que les arnaques se multiplient sur internet © Maxppp - MAXPPP

Vous recevez plusieurs mails douteux, qui tentent de vous vendre des produits en tout genre : masques, gels, médicaments ? En pleine période de confinement, les forces de l'ordre constatent que les arnaques se multiplient sur internet. Sylvain Bellet, chef du Pôle Concurrence, Consommation et Répressions des Fraudes dans l'Yonne, répond aux questions de France Bleu.

Les arnaques se multiplient depuis le début de l'épidémie ?

Tout à fait, les arnaqueurs profitent du confinement des Français et du télé-travail, pour essayer de changer leurs méthodes d'arnaques et se renforcer sur internet. Internet, c'est beaucoup plus facile pour eux, il n'y a pas d'attestation de déplacement à remplir !

Quels types d'arnaques circulent sur internet en cette période de crise sanitaire ?

On retrouve du gel et des masques, besoin prioritaire des Français en ce moment. Mais on vous promet aussi sur internet des produits miracles pour lutter contre le coronavirus, ou des appareils pour se protéger, et purifier l'ai par exemple. Dans le meilleur des cas ça ne fonctionne pas, mais parfois vous ne recevez même pas le produit, qui est de toute façon inefficace. L'intérêt pour l'arnaqueur est double : il vend un produit qui ne fonctionne pas et il ne le livre pas !

Constatez-vous aussi des escroqueries téléphoniques ou même à domicile ?

Oui, certains essayent de vendre des produits pour désinfecter les logements. Mais à ce stade, les pouvoirs publiques n'ont pas recommandé cette pratique. Certaines municipalités, seulement, désinfectent les rues et les zones passantes à titre de précaution. Mais en ce moment, le démarchage à domicile est extrêmement limité, à cause des mesures de confinement. Les arnaques sont donc plus présentes sur internet.

Quel est votre conseil numéro un pour éviter de se faire avoir ?

Faire attention, ne pas cliquer sur les liens qui vous demandent vos coordonnées personnelles ou bancaires. Aujourd'hui, certaines arnaques vous font croire qu'il s'agit d'un tiers de confiance, comme votre banque, qui aurait perdu vos coordonnées bancaires et qui vous les redemanderez en ligne... C'est une arnaque ! Ne cliquez jamais sur un lien émanant d'une pseudo banque. 

De nos jours, encore beaucoup de Français se font arnaquer ?

Nous avons un Service national d'enquêtes qui nous alerte : c'est en train d'exploser ! Les fraudeurs ont compris que les Français sont de plus en plus méfiants, de plus en plus informés. Ils affinent leurs méthodes. Jusqu'à présent on pouvait repérer les faux emails truffés de fautes d'orthographe, aujourd'hui on trouve des messages sans fautes, bien rédigés. C'est donc très tentant de faire confiance à ce site qui parait officiel. La fraude a évolué, elle est plus sophistiquée, elle fait référence à des entités que les Français connaissent bien : comme des banques, des services de l'Etat, etc... 

Si on est victime d'une arnaque, que faire ?

La première chose, si vous avez donné vos coordonnées bancaires, prenez immédiatement contact avec votre banque pour bloquer le compte et éviter qu'il soit pillé. Deuxième démarche, allez porter plainte auprès de la police, de la gendarmerie ou encore directement auprès du procureur de la république. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess