Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Bousse : deux crèches privées définitivement fermées par la préfecture de Moselle

mercredi 28 novembre 2018 à 19:26 - Mis à jour le mercredi 28 novembre 2018 à 21:00 Par Magali Fichter et Antoine Barège, France Bleu Lorraine Nord

C'est une première dans le département. Deux crèches privées de Bousse viennent d'être définitivement fermées par la préfecture de Moselle notamment à cause d'une "prise en charge inappropriée des enfants". Une cellule de crise a été ouverte pour trouver une solution pour les parents.

Il s'agit de deux crèches situées à Bousse (photo d'illustration)
Il s'agit de deux crèches situées à Bousse (photo d'illustration) © Maxppp -

Bousse, France

Les crèches "Le val des Bambins" et "Le val des Happy Babies", deux établissements bilingues franco-anglais situés à Bousse, près d'Amnéville, ont été définitivement fermées, ce mardi, sur décision de la préfecture de Moselle, elles avaient été inaugurées en 2014 et 2015. Une cellule de crise a été ouverte en mairie pour trouver une solution pour la vingtaine d'enfants qui étaient gardés dans ces crèches.

Des caméras sans autorisation des parents

Selon le texte de l'arrêté préfectoral, cela fait suite à des contrôles de la Protection maternelle et infantile de Moselle le 31 mai, le 19 septembre et le 18 novembre 2018, qui ont constaté "une prise en charge inappropriée des enfants" : accueil des enfants en surnombre, absence de référent unique pour leur accueil, mais aussi présence de caméras "filmant en continu les enfants et le personnel sans autorisation des parents" ou encore une "organisation inappropriée dans la gestion des repas".

"Contraire au bien être des enfants"

Les salariés ont eux-mêmes fait remonter des informations à la PMI concernant un "fonctionnement inapproprié pour la sécurité affective des enfants" : "bercer les enfants de manière mécanique, les laisser dans leurs lits alors qu'ils pleurent, les isoler sur une chaise haute dans une pièce non prévue pour cet usage". Le conseil départemental de Moselle a réagit par la voix de la vice-présidente en charge de la protection de l'enfance Marie-Louise Kuntz "_il s'est passé des choses contraires au bien être des enfants_, c'est vraiment une décision exceptionnelle". L'élue rappelle que la vocation du département est plutôt d'ouvrir des crèches, il y en avait 95 en 2011, et il y en a 150 aujourd'hui, "depuis que je suis en charge de l'enfance je n'avais jamais connu de fermeture par le préfet"

Le maire de Bousse se dit "étonné et très surpris"

Le maire de la commune de Bousse se dit "étonné et très surpris" par cette fermeture. Pierre Kowalczyk a "pris ça de plein fouet". Il a rencontré les propriétaires des 2 crèches installées dans des bâtiments préfabriqués "ils n'étaient pas au courant de l'arrêté, ils étaient abasourdis, ils ne s'attendaient pas à une fermeture définitive"

Les propriétaires des deux crèches ont deux mois pour déposer un recours devant le tribunal administratif.