Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Les braqueurs d'une bijouterie de Perpignan interpellés grâce à l'intervention de trois jeunes

mardi 29 août 2017 à 23:03 Par Stefane Pocher, France Bleu Roussillon et France Bleu

C'est une information France Bleu Roussillon. Un bijoutier a été braqué ce mardi après-midi, rue de l'Ange à Perpignan. Les agresseurs étaient équipés d'un pistolet et de couteaux. Ils ont rapidement été arrêtés grâce à trois mineurs.

Illustration : Cette même bijouterie du centre de Perpignan a déjà été braquée en mars 2013
Illustration : Cette même bijouterie du centre de Perpignan a déjà été braquée en mars 2013 © Maxppp - MICHEL CLEMENTZ

Perpignan, France

La bijouterie Au Capharnaüm, située rue de l'Ange à Perpignan, a été braquée ce mardi après-midi par deux hommes agissant à visage découvert. Ils sont repartis avec plus de 45.000 euros de montres et bijoux.

Les deux agresseurs présumés et leur complice, âgés de 36, 40 et 42 ans, ont été interpellés peu après et placés en garde à vue.

Une arrestation très rapide grâce à l'intervention de témoins

Dans un premier temps, le propriétaire de la bijouterie pourchasse à pied ses deux agresseurs. Ils portaient pourtant des couteaux et une arme à feu, un pistolet vraisemblablement.

Des passants se portent alors à son secours : grâce au signalement du bijoutier, trois jeunes garçons mineurs les reconnaissent dans une rue, 200 à 300 mètres plus loin : les agresseurs présumés portent des vêtements correspondant à la description faite par la victime et tiennent le sac de supermarché blanc qui a servi à transporter les bijoux dérobés.

Cette fois les agresseurs sont trois. Ils attendent dans une voiture. Les jeunes les photographient discrètement et relèvent la plaque d'immatriculation du véhicule. La police est alors avertie.

Les jeunes garçons prennent un risque sérieux. L'un d'eux raconte.

Pendant ce temps, les braqueurs, apparemment des SDF, cassent la porte d'un immeuble et s'installent dans un appartement vide au troisième étage.

La BAC intervient. L'arrestation se déroule sans résistance. Il manque un braqueur, reparti en voiture. Mais la police l'interpelle rapidement.

Les jeunes ont été exemplaires. Ils ont pris des risques importants, facilitant le travail de la police au péril de leur vie. Ce n'est que plus tard qu'ils ont appris que les braqueurs avaient une arme à feu.