Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Braquage de la Poste : Redouane Ikil absent au dernier jour de son procès, un mandat d'arrêt prononcé

-
Par , , France Bleu Béarn, France Bleu Occitanie

L'ancien boxeur palois Redouane Ikil ne s'est pas présenté ce vendredi matin, pour le dernier jour de son procès à la Cour d'assises du Tarn. Un mandat d'arrêt a été prononcé, son avocat assure que Redouane Ikil a "choisi la liberté".

La Cour d'assises du tribunal d'Albi (image d'illustration).
La Cour d'assises du tribunal d'Albi (image d'illustration). © Radio France - Marie Pierre VOLLE

Albi, France

Sixième et dernier jour du procès aux assises du Palois Redouane Ikil, à Albi ce vendredi. L'ancien boxeur comparait libre, mais il ne s'est pas présenté le matin à l'audience. 

La Cour a pris un mandat d'arrêt à son encontre, de peur qu'il ne quitte le pays. Redouane Ikil est jugé pour complicité dans le braquage de deux agences postales à Toulouse, en 2012 et 2013. Il était alors directeur d'agence. Lors de la première instance en 2017, le Palois était désigné comme le cerveau des braquages par le ministère public mais a été acquitté par les juges.

"Redouane Ikil a choisi la liberté"

Son absence pour le délibéré est une décision réfléchie par Redouane Ikil, selon son avocat maître Edouard Martial. "Ce matin j'ai pris le café avec lui. Sans doute que je n'ai pas été assez convaincant." Il a senti un homme résigné. "Il a eu l'impression que son sort était réglé depuis le début de son procès, vendredi dernier. Est-ce qu'il se trompait ? Est-ce qu'il avait raison ? Je n'en sais rien. On devra faire avec son absence."

Réquisitions lourdes

L'avocat général avait annoncé qu'il prendrait des réquisitions en conséquences. Il a demandé 30 ans de réclusion et un mandat d'arrêt européen. 

Pour l'avocat de Redouane Ikil, "sa décision a été interprété comme un aveu de culpabilité. C'est la liberté des gens de le penser, mais à nous de faire notre travail en défense. Redouane Ikil a choisi la liberté, c'est sa liberté. Moi je n'ai pas de jugement à porter là-dessus, surtout pas de jugement moral."