Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Braquage du Mac Do de Besançon : "Il nous a dit de pas bouger, sinon il tirait"

Dimanche soir, deux braqueurs ont semé la panique au Mac Donald's d'Ecole Valentin à Besançon. Munis d'un fusil, ils ont emporté la recette du restaurant avant se faire neutraliser par des gendarmes du GIGN, qui étaient en train de dîner. Anthony, 20 ans, était en cuisine : il raconte

Le McDonald's d'Ecole Valentin a rouvert dès lundi.
Le McDonald's d'Ecole Valentin a rouvert dès lundi. © Radio France - Lila Lefebvre

Besançon, France

Dimanche soir Anthony travaillait dans les cuisines du Mac Do d'Ecole Valentin à Besançon. Il préparait des hamburgers quand il entend un grand bruit : "Sur le coup, je n'ai pas compris que c'était un coup de feu". Mais c'est rapidement la panique générale dans le restaurant, les clients s'enfuient, et les employés qui étaient en salle courent se réfugier en cuisine. L'attaque à main armée a commencé.

"Tous les employés qui étaient en caisse à ce moment là sont arrivés en disant  'sauvez-vous, on est en train de se faire braquer, ils ont une arme'. J'ai pas cherché à comprendre, on nous a dit de nous en aller, je suis parti". Tous les employés du restaurant s'enfuient par la porte arrière de la cuisine.

Y'en avait un qui tenait un fusil dans la main et qui nous a dit de ne pas bouger, sinon il tirait"

Pendant ce temps, le directeur du Mac Donald's vide les caisses et livre l'argent aux braqueurs. Les deux hommes s'enfuient à pied. A peine 30 ou 45 secondes plus tard, les braqueurs s'enfuient par l'arrière du restaurant, précisément là où s'est caché l'ensemble du personnel. "Y'en avait un qui tenait un fusil dans la main et qui nous a dit de ne pas bouger sinon il tirait". A ce moment là, Anthony se trouve à côté de la porte de la cuisine. Accompagné d'un collègue, il rentre de se réfugier à nouveau dans la cuisine. Une fois le danger passé, les deux jeunes hommes ont rejoint la salle pour voir si tout le monde allait bien.

C'est à ce moment que des gendarmes du GIGN, qui étaient attablés au Mac Do, décident d'intervenir. Les gendarmes, de passage dans la région pour une opération secrète, n'interviennent pas tout de suite pour éviter de blesser des clients et du personnel. Alors que les voleurs s'enfuient à pied avec la caisse, les forces de l'ordre les poursuivent.

Les hommes du GIGN rattrapent les auteurs présumés sur le parking... Ils leur demandent de s'arrêter. En vain. L'un des deux braqueurs chute dans des escaliers. L'autre met en joue les gendarmes qui ripostent et le blessent à l'abdomen.

Les deux braqueurs, deux Montbéliardais de 25 ans, ont été interpellés. Celui qui a été blessé par balle a déjà une vingtaine de condamnations à son casier. Une information judiciaire pour vol avec arme doit être ouverte très prochainement.

Antony Oudot était dans la cuisine du McDonald's lors du braquage.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu