Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Braquage manqué sur la RN88 : les malfaiteurs ont renoncé au dernier moment

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

On en sait un peu plus sur les circonstances du braquage qui s'est produit ce lundi à la sortie de l'A47 entre Saint-Étienne et Lyon, vers 8h30 sur l'aire de la Chabure, sur la RN 88. Les malfaiteurs visaient un camion de transport de fonds de la société Proségur. Les deux braqueurs en fuite sont activement recherchés.

Les enquêteurs au travail quelques minute après le braquage
Les enquêteurs au travail quelques minute après le braquage © Radio France - Julie Szmul

Les deux braqueurs en fuite sont activement recherchés

Au moins deux personnes sont toujours recherchées actuellement après un braquage qui s'est produit ce lundi vers 8h30 sur l'aire de la Chabure, située sur la RN 88, entre Saint-Chamond et Saint-Étienne, à six kilomètres de la capitale ligérienne. Il y a eu au moins six coups de feu à la kalachnikov, selon le Parquet. Des témoins, sur place, parlent de trente coups de feu. Les individus, qui avaient manifestement bien préparé leur coup, s'en sont pris à un camion de la société Proségur qui était à l'arrêt. Arrivés sur la place, les hommes de l'antenne stéphanoise de la police judiciaire de Lyon ont retrouvé du sang. Selon nos informatons, l'un des braqueurs a été blessé, mais il n'y a pas eu échange de tirs avec les convoyeurs. Le braqueur a semble-t-il été touché par le ricochet d'une des balles et il a perdu beaucoup de sang. En revanche, les convoyeurs de fond n'ont pas été touchés. La voiture des braqueurs, qui était dotée de fausses plaques d'immatricultation, a été retrouvée brûlée dans le secteur de La Varizelle et selon les premières constatations, ils auraient changé encore deux fois de voiture ensuite, en brûlant la précédente à chaque fois.

Un sujet particulièrement sensible dans la Loire

Les braquages de camions de transports de fonds constituent un sujet sensible dans la Loire. Le 23 décembre 2013, un dabiste avait été grièvement blessé par une attaque à l'explosif dans le quartier Terrenoire à Saint-Étienne. L'homme était employé par la même société, Proségur. Il avait passé six mois dans le coma. La CGT et Sud dénoncent un manque de moyens pour les transporteurs de fonds. Sur France Bleu Saint-Étienne Loire, la CGT demande des horaires alétoires de passage pour que les brauqueurs ne puissent pas préparer leurs méfaits. Une cellule psychologique a été mise en place au sein de la société Proségur à Saint-Étienne. Comme pour le braquage de décembre dernier, les syndicats ont de nouveau saisi le CHSCT.

 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess