Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Braquages de bijouteries: neuf suspects interpellés dans le Haut-Rhin

mercredi 27 janvier 2016 à 19:24 Par Luc Dreosto , France Bleu Alsace et France Bleu Elsass

La police judiciaire a interpellé neuf personnes ce lundi après-midi dans la vallée de Sainte-Marie-aux-Mines. Elles sont soupçonnées d'avoir braqué plusieurs bijouteries en France, notamment à Strasbourg au mois de novembre et à Nancy. Il s'agirait d'un gang spécialisé originaire des Balkans.

La police judiciaire du Bas-Rhin a arrêté neuf braqueurs présumés
La police judiciaire du Bas-Rhin a arrêté neuf braqueurs présumés © Maxppp

Les suspects auraient réalisé plusieurs braquages, dont celui de la bijouterie Genton, rue du Dôme à Strasbourg. Dans la nuit du 15 au 16 novembre dernier,  600 000 euros de montres et de bijoux avait été dérobés. 

Les malfaiteurs sont repassés à l'action dans la nuit de dimanche à lundi dans une bijouterie de Nancy cette fois. Grâce à la vidéosurveillance, ils ont pu être identifiés car ils étaient déjà sous surveillance.

Une quarantaine de policiers de la PJ de Strasbourg les ont donc interpellés en fin d'après-midi ce lundi dans une maison de la vallée de Sainte-Marie aux Mines.

Des bijoux et des montres retrouvées

Une partie du butin (des montres et des bijoux) dérobé à Nancy a été retrouvé. D'autres objets de valeur ont été retrouvés dans le sud de la France, où le gang aurait aussi opéré.

Les suspects âgé de 20 à 31 ans, tous originaires des Balkans, seront présentés dès ce jeudi à un juge d'instruction de la juridiction interrégionale spécialisée de Nancy