Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Bras de fer entre un restaurateur du Pyla et Axa : la justice ordonne une expertise

-
Par , France Bleu Gironde, France Bleu
La Teste-de-Buch, France

Le patron du restaurant chez Aldo, plage du Petit Nice, était-il couvert par son assurance en cas d'épidémie de coronavirus ? Le tribunal de commerce de Bordeaux a rendu un premier jugement ce mardi matin. Le juge note une contradiction dans le contrat d'assurance et il ordonne une expertise.

Le restaurant Chez Aldo, plage du Petit Nice au Pyla-sur-Mer
Le restaurant Chez Aldo, plage du Petit Nice au Pyla-sur-Mer © Radio France - Stéphane Hiscock

Christian Durocher, patron de chez Aldo, estime que son assureur Axa était censé couvrir ses pertes d'exploitation pendant le confinement et la fermeture administrative de son établissement. A l'audience du tribunal de commerce de Bordeaux  le 8 juin dernier le restaurateur a chiffré à 30.000 euros son manque à gagner. 

Dans son contrat d'assurance Christian Durocher avait signé une clause comprenant le risque d'épidémie. Mais Axa lui a répondu qu'il n'était pas couvert quand cette épidémie touchait l'ensemble des restaurants d'un département. 

Ce mardi le président du tribunal de commerce de Bordeaux a rendu son ordonnance de référé. Dans son jugement il note une contradiction dans le fameux contrat et il a nommé un expert pour chiffrer la perte exacte d'exploitation de Chez Aldo.  

Axa déshonore la profession d'assureur. Elle joue la montre parce qu'elle a plus de 27.000 contrats du même type.

- Maître François Drageon, avocat du restaurateur

Le juge attend ce rapport d'ici 6 mois. Il ordonnera ensuite une nouvelle audience devant son tribunal.

"J'irai jusqu'au bout" - Christian Durocher, patron de Chez Aldo

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu