Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Bretagne : les chauffards récidivistes à la barre du tribunal de Saint-Brieuc

jeudi 24 novembre 2016 à 9:51 Par Johan Moison, France Bleu Armorique et France Bleu Breizh Izel

Depuis début 2016, 33 personnes sont mortes sur les routes des Côtes d’Armor, 8 de plus que l'an dernier. La vitesse et l'alcool sont les deux principales causes de ces accidents mortels. Dans les tribunaux, les chauffards, souvent récidivistes, défilent à la barre.

Salle d'audience du palais de justice de Saint-Brieuc
Salle d'audience du palais de justice de Saint-Brieuc © Radio France - Johan Moison

Saint-Brieuc, France

Lundi, 9h50 dans la grande salle d’audience à l’étage du palais de justice de Saint-Brieuc. Le premier à s'avancer à la barre est un plombier. C'est la troisième fois qu'il comparait devant un tribunal pour conduite en état d'ivresse. "C'est parce que je fais beaucoup de kilomètres", explique-t-il d'une voix à peine audible aux deux juges face à lui.

Chacun son excuse

Les prévenus se succèdent. Une nouvelle tête toutes les cinq minutes environ. Et tout le monde ici semble avoir une bonne excuse pour justifier des concentrations d'alcool dans le sang toujours supérieures à 0,80 g. "Ça n'allait pas dans mon couple". "Je venais de me faire licencier, je décompressais". "Pourquoi avez-vous pris le volant après avoir bu trois Ricard et quatre bières? - Il fallait que j'aille à la boulangerie..." "Êtes-vous suivi pour vos problèmes d'alcool? - Non. - Est-ce que vous envisagez de le faire ? - Bah oui..."

Condamné le 16 juin, contrôlé positif le 7 août

A part une personne, toutes les autres sont récidivistes. "Monsieur vous avez été condamné le 16 juin, le 7 août vous êtes à nouveau contrôlé positif à l'alcool! Tous les jours, il y a des morts sur les routes à cause de l'alcool, il y a des blessés, ce n'est pas une vue de l'esprit, vous comprenez ça ?! - Oui, oui..."

Suspensions, annulations, peines de prison...

Deux heures plus tard, fin de l'audience. Les dix-sept prévenus ont tous accepté les peines préalablement proposées par le procureur : des suspensions, des annulations de permis, des peines de prison avec sursis ou ferme aménageables. "Malheureusement, on reverra la plupart d’entre eux", glisse un avocat.