Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Bretagne : une infirmière emprisonnée après un incendie de… paillasson

lundi 28 mai 2018 à 18:01 Par Johan Moison, France Bleu Armorique et France Bleu Breizh Izel

Une femme de 37 ans a été condamnée ce lundi après-midi à une peine de 9 mois d’emprisonnement par le tribunal correctionnel de Saint-Brieuc pour avoir mis le feu au paillasson de sa voisine. Elle avait déjà été condamnée pour des faits similaires en mars dernier.

Le palais de justice de Saint-Brieuc
Le palais de justice de Saint-Brieuc © Radio France - Johan Moison

Saint-Brieuc, France

C’est l’histoire d’une infirmière qui a connu dans sa vie "beaucoup d’incendies", comme lui a fait remarquer la juge ce lundi après-midi. Il y a d’abord sa maison détruite par les flammes en 2016 à cause, semble-t-il,  d’un sèche-linge défaillant. L’incendie inexpliqué de son ancienne cave. Des feux de paillassons et de chiffons pour lesquels le tribunal la condamne en mars dernier à une peine de 8 mois de prison assortie d’un sursis mise à l’épreuve de deux ans. 

Je n'ai aucun souvenir d'avoir fait ça

Au total, le procureur relève "sept incidents liés au feu" dont le dernier en date : un journal qui se consume sur le paillasson de sa voisine avec des traces de cendres qui mènent jusqu'à son appartement… L’infirmière, en arrêt maladie depuis près d’un an, nie les faits. Pour prouver sa bonne foi après sa première condamnation, elle avait fait installer une caméra dans l’entrée de son appartement. Lorsque les gendarmes ont voulu visionner ses allers et venues suite au dernier incendie, il manquait un enregistrement sur la carte : celui du 10 mai, précisément le jour du dernier feu de paillasson... 

Risque de récidive

Le tribunal la condamne à 9 mois de prison avec mandat de dépôt à cause "du risque de récidive". Son avocate a notamment souligné "des problèmes psychologiques liés à un burn out".