Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Brétignolles-sur-Mer : l'ancienne colonie France Télécom, occupée par des zadistes, détruite

-
Par , , France Bleu Loire Océan, France Bleu

Le dernier lieu d'occupation des opposants au projet de port de plaisance de Brétignolles-sur-Mer a été démoli ce mardi matin par les services de la préfecture. Des zadistes l'occupaient depuis quelques semaines, mais ils n'étaient pas présents au moment de l'intervention.

L'ancien centre de vacances de France Télécom était occupé depuis le 31 décembre par des zadistes
L'ancien centre de vacances de France Télécom était occupé depuis le 31 décembre par des zadistes © Radio France - Victoria Koussa

Une dizaine de camions de gendarmerie est arrivée ce mardi 21 janvier 2020, dès l'aube, sur le site de l'ancienne colonie de vacances France Télécom à Brétignolles-sur-Mer (Vendée), pour "assurer la sécurité des lieux" pendant la démolition du site occupé depuis le 31 décembre dernier par des opposants au projet de port de plaisance. Ces derniers occupent toujours le site de la Normandelière, leur zad historique, qui comprend la ferme de la Normandelière et les locaux de l'Adapei 77.

Aucun zadiste sur place ce matin

Ce matin, personne ne se trouvait à l'intérieur des bâtiments de l'ancienne colonie. Les opposants ont en effet été prévenus dès hier de cette opération de gendarmerie. Un gros dispositif de sécurité a été déployé autour de l'ancien centre de vacances, qui accueillait jusqu'à aujourd'hui les bureaux de plusieurs associations. La démolition s'est déroulée dans le calme.

Les services de la préfecture ont donc procédé toute la journée à la démolition des locaux, et les gendarmes sont restés très nombreux sur place pour éviter que des zadistes ne pénètrent à nouveau sur les lieux. Les "gardiens de la Dune" étaient assez inquiets de la présence aussi massive d'hommes en bleu. Certains se sont mis face à eux et leur ont crié : "Bande de playmobil ! Vous n'avez que ça à faire !".

Les tractopelles ont détruit ce mardi 21 janvier les anciens locaux de la colonie de vacances - Radio France
Les tractopelles ont détruit ce mardi 21 janvier les anciens locaux de la colonie de vacances © Radio France - Victoria Koussa

ÉCOUTEZ - L'étau se resserre autour de la zad historique à la Normandelière.

La mobilisation continue sur le site voisin de la Normandelière

Sur place, il ne reste désormais plus que des débris des bâtiments. Mais la cinquantaine de zadistes reste mobilisée sur le site historique de la Nomandelière, un terrain privé qu'ils occupent avec l'accord de la propriétaire. Ils ont tout de même lancé un appel à d'autres militants, pour obtenir des renforts au cas où la préfecture envisagerait d'évacuer le site. Ils comptent s'organiser pour veiller toute la nuit sur la zad. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu