Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
L'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing est mort à l'âge de 94 ans "des suites du Covid"

Brive : avec plus de 2 grammes d'alcool dans le sang, elle assène plusieurs coups de couteau à son conjoint

-
Par , France Bleu Limousin

Complètement ivre, une femme de 43 ans a sérieusement blessé son conjoint ce week-end à Brive après lui avoir asséné plusieurs coups de couteau aux bras et à une épaule. Elle vient d'être condamnée à dix mois de prison ferme avec mandat de dépôt par le tribunal.

Plusieurs de couteau ont été donnés sous l'emprise de l'alcool
Plusieurs de couteau ont été donnés sous l'emprise de l'alcool © Maxppp - Lionel Vadam

Une femme, jusque là inconnue de la justice, vient d'être condamnée ce lundi par le tribunal de Brive à douze mois de prison, dont dix mois ferme avec mandat de dépôt, pour des violences conjugales à l'encontre de son conjoint avec qui elle vit depuis cinq ans.

Plus de deux grammes d'alcool, plusieurs coups de couteau de cuisine

Samedi soir, elle avait plus de deux grammes d'alcool dans le sang quand elle a été prise en charge par les secours et les enquêteurs. Et ce, après avoir asséné plusieurs coups de couteau de cuisine à son concubin lui aussi alcoolisé (1,7 gramme lors de son contrôle à l'hôpital).

L'homme n'a pas porté plainte

Il a été opéré après avoir été très sérieusement blessé aux avants-bras et à l'épaule gauche, et notamment une section du nerf radial. Une ITT de 30 jours a été délivrée mais il n'a pas porté plainte contre sa concubine, et ne s'est pas non plus porté partie civile au procès en comparution immédiate, évoquant son amour pour la mise en cause.

Problèmes psychiatriques et discernement pas altéré

Selon le parquet de Brive, elle a imputé son geste à ses problèmes psychiatriques, expliquant avoir soudainement pris peur à la vue du couteau sur la table du salon. Mais son discernement n'était pas altéré au moment des faits selon l'expert qui l'a examinée.

Jugée pour violences par concubine, avec arme, et en état d'ivresse manifeste, elle écope aussi d'une obligation de soins, de travail, et d'interdictions d'entrer en contact avec la victime et de paraître au domicile de celui-ci. Elle a été incarcérée dans la foulée de sa condamnation à la prison pour femmes de Limoges.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess