Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Brive : de deux mois de prison avec sursis à cinq ans ferme pour les 17 coupables d'un trafic de drogue

vendredi 29 juin 2018 à 20:24 Par Nicolas Blanzat, France Bleu Limousin

Le tribunal correctionnel de Brive vient de condamner, ce vendredi soir, les 17 personnes mises en cause dans un réseau de trafic de drogue sur la ville. Les têtes des deux branches écopent respectivement de trois ans de prison ferme et cinq ans de prison ferme.

De la résine de cannabis en importante quantité a notamment été écoulée
De la résine de cannabis en importante quantité a notamment été écoulée © Maxppp - Joël Philippon

Brive-la-Gaillarde, France

Après un peu plus de trois heures de délibéré, le tribunal correctionnel de Brive vient de rendre ses décisions, ce vendredi soir, dans l'affaire du vaste réseau de trafic de drogue jugé depuis ce jeudi. 17 personnes comparaissaient dans cette affaire. Elles écopent à des peines allant de deux mois de prison avec sursis à cinq ans de prison ferme avec maintien en détention. Le tribunal a infligé les plus lourdes peines aux protagonistes situés en haut des deux branches principales.

Trois ans ferme pour "Kokoche"

"Kokoche", à la tête de la branche ayant écoulée de la drogue dans le centre-ville, rue de Turenne, écope de trois ans de prison ferme sans mandat de dépôt. Celui présenté comme son plus proche client est lui condamné à un an et demi de prison ferme sans mandat de dépôt. Des peines moins lourdes sont infligées aux autres protagonistes de cette branche qui s'est montrée assez loquace à la barre.

"Zaq" condamné à cinq ans ferme avec maintien en détention

Nettement moins coopératifs, les membres de l'autre branche sont condamnés à des peines plus conséquentes. A la tête, "Zaq", qui s'est évertué à nier toute implication malgré les preuves, écope de la plus lourde peine. Déjà incarcéré depuis un an, il est condamné à cinq ans de prison ferme avec maintien en détention, 6.000€ d'amende et interdiction de mettre les pieds en Corrèze pendant dix ans. Une peine de quatre ans de prison ferme avec maintien en détention, et 5.000€ d'amende est infligée à l'un de ses proches qui avait fourni téléphone portable et puces à Zaq déjà incarcéré. Un troisième homme de la bande écope lui de deux ans de prison dont un an avec sursis mise à l'épreuve pendant deux ans.