Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Brive : le boucher qui a mis le feu à sa boucherie condamné

jeudi 1 mars 2018 à 18:37 Par Nicolas Blanzat, France Bleu Limousin

Ce boucher de la rue Gambetta, dans le centre-ville de Brive, avait d'abord évoqué un acte malveillant. Avant d'avouer être l'auteur des faits parce que confondu grâce au travail minutieux de la police. La cause ? Les difficultés financières du commerce.

Le boucher pyromane écope de huit de prison avec sursis
Le boucher pyromane écope de huit de prison avec sursis - capture écran Google Street View

Brive-la-Gaillarde, France

Vous connaissiez le pompier pyromane, voici le boucher qui met le feu à sa boucherie. A Brive, cet homme qui fête son 36e anniversaire ce jeudi devait répondre, devant le tribunal, de dégradation du bien d'autrui et d'escroquerie pour avoir mis lui-même volontairement le feu à son commerce.

Il jette un papier imbibé d'essence

Quand, le 14 octobre dernier, la boucherie située rue Gambetta dans le centre-ville brûle, les enquêteurs ne doutent pas de la piste volontaire. Mais l'homme, entendu par les policiers, indique que quelqu'un lui en veut. Sauf qu'il est confondu trois mois plus tard à cause d'incohérences dans son emploi du temps. Il finit par avouer qu'il a fait ça lui-même en mettant le feu à une poubelle à l’extérieur du commerce, puis en jetant dans la boucherie du papier imbibé d'essence par un trou qu'il a réalisé dans la vitrine.

Huit mois avec sursis

Ce jeudi, à la barre, le prévenu a expliqué qu'il était en difficultés financières avec son commerce. Il est condamné à huit mois de prison avec sursis mise à l'épreuve pendant deux ans. Il devra aussi indemniser le propriétaire des murs et les résidents des appartements dans les étages au-dessus de l'ancienne boucherie.