Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Brive : le locataire fracasse l'appartement à la pioche avant de le rendre au propriétaire

mardi 10 juillet 2018 à 18:11 Par Nicolas Blanzat, France Bleu Limousin et France Bleu

Un homme de 48 ans sera prochainement jugé par le tribunal correctionnel de Brive pour avoir complètement démoli l'appartement qu'il occupait et qu'il devait rendre à son propriétaire lundi.

La police de Brive a mené une intervention compliquée ce lundi
La police de Brive a mené une intervention compliquée ce lundi © Maxppp -

Brive-la-Gaillarde, France

Les policiers du commissariat de Brive en reviennent à peine quand ils sont appelés, ce lundi en début d'après-midi, pour une intervention avenue Jean Chastre, dans le secteur de la piscine. Le propriétaire d'un appartement vient de les contacter car il doit récupérer son bien. Mais le locataire, âgé de 48 ans, est très agité sur fond de différend entre les deux hommes.

Appartement démoli, coup de Taser pour maîtriser le locataire

Arrivés sur place, les fonctionnaires ont effectivement affaire à un individu agité. Ils doivent même faire usage de leur pistolet à impulsion électrique pour le maîtriser. Les lieux, eux, sont dévastés. Les fenêtres, les portes, l'évier de la cuisine ont été mis en pièces à coup de pioche, de pied de biche et de marteau avec burin

Au cours de l'intervention, le fils du mis en cause tente de s'interposer. Les forces de l'ordre font alors usage de gaz lacrymogène. Il devra lui répondre de rébellion devant la justice. La fille du locataire de 48 ans devra elle aussi s'expliquer pour avoir jeter un pot de fleur sur le pare-brise du véhicule de police.