Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Brive : un homme condamné à trois ans de prison après avoir embrassé de force une fillette de 10 ans

mardi 27 novembre 2018 à 17:56 Par Nicolas Blanzat, France Bleu Limousin et France Bleu

Un homme de 51 ans vient d'être condamné ce mardi à trois ans de prison, dont deux ans et demi ferme, par le tribunal correctionnel de Brive. Le mis en cause a été reconnu coupable de violence sur mineur de moins de quinze ans pour s'en être pris à une fillette en août dernier.

Le tribunal de Brive
Le tribunal de Brive © Radio France - Nicolas Blanzat

Brive-la-Gaillarde, France

Il a été incarcéré dans la foulée de sa condamnation à la maison d'arrêt de Tulle. Un homme de 51 ans vient d'être condamné ce mardi par le tribunal correctionnel de Brive à trois ans de prison, dont deux ans et demi ferme. Inconnu de la justice jusque là, cet homme sous curatelle renforcée, avec une déficience mentale sévère selon les experts qui l'ont examiné, s'en était pris à une fillette de 10 ans le 8 août dernier à Brive.

Il embrasse la fillette de force

Alors qu'elle se trouvait avec une copine près du parking de la place Thiers, dans le centre-ville, la fillette avait été saisie aux hanches par le prévenu puis a été embrassée de force. Sa copine de douze ans et une passante se sont alors interposées avant de prévenir la police qui a pu arrêter l'individu. Ses traits de personnalité pédophiliques, toujours selon les experts, ont également conduit la justice à interdire l'homme de séjour à Brive pour cinq ans et à l'interdire d'entrer en contact avec des mineurs.