Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Buddha Blue : l'inquiétante drogue se répand aux abords des lycées caennais

On l'appelle Buddha Blue ou encore PTC. Liquide inodore et incolore, cette drogue de synthèse s'inhale dans les cigarettes électroniques. Après des cas signalés en Bretagne, elle se répand dans le Calvados, où sept lycées ont fait des signalements. Le rectorat alerte les chefs d'établissements.

Liquide indore et incolore, le buddha blue se fume dans les cigarettes électroniques.
Liquide indore et incolore, le buddha blue se fume dans les cigarettes électroniques. © Radio France - Nolwenn Le Jeune

Caen, France

Cela fait deux ans que le buddha blue est arrivé dans la région. Après un premier cas signalé à Cherbourg, un autre à Lisieux l'an dernier, c'est désormais l'ensemble du département du Calvados qui est concerné. Selon des signalements effectués par des proviseurs depuis la rentrée 2019, sept lycées sont concernés, principalement dans l'agglomération caennaise. "17 élèves ont présenté des symptômes après avoir inhalé la substance" indique le rectorat. Certains ont dû être hospitalisés. 

Tous les chefs d'établissements de l'académie alertés

En lien avec l'Agence Régionale de Santé, le rectorat a édité une fiche réflexe décrivant les symptômes et indiquant la conduite à tenir. Elle a été envoyée à tous les lycées et collèges de l'académie de Caen. D'après David Marie, proviseur vie scolaire à Caen, "l'académie de Rouen n'est pas encore concerné par le phénomène". Le Buddha Blue a fait son apparition il y a quelques années à la pointe bretonne. Et se répand depuis. Peu chère et facilement accessible pour quelques dizaines d'euros sur internet, cette drogue se présente le plus souvent sous le forme d'un liquide inodore et peut se consommer dans les cigarettes électroniques. 

Une drogue surnommée PTC pour "pète ton crâne"

Attention danger, ce cannabinoïde de synthèse peut s'avérer très dangereux. Après une phase de relaxation, la montée est très brutale avec paralysie, tachycardie, hallucinations, détresse respiratoire… "On recense deux cas d'overdose mortelle en Europe", précise Grégory Lange, de l'association nationale de prévention en alcoologie et addictologie. "Les jeunes qui en consomment recherchent les effets du cannabis, mais les effets secondaires du buddha blue sont complètement différents, beaucoup plus violents, d'autant que les dosages sont difficile à maîtriser". Le Buddha Blue est également surnommé PTC par les jeunes consommateurs : PTC pour "pète ton crâne".

Que faire face à l'addiction ?

Hélène Braquet infirmière au CSAPA (centre de soin, d'accompagnement, de prévention en addictologie) à Caen, assure deux jours par semaine des "consultations jeune consommateur" à la maison des adolescents. Le phénomène est préoccupant reconnait-elle, "mais ce qui est encourageant c'est qu'on constate _une prise de conscience chez les jeunes_. Face aux effets secondaires dévastateurs, ils en parlent entre eux, et certains finissent par se dissuader d'en consommer". 

Les services à contacter en cas d'addiction constatée sont les CSAPA, la maison des adolescents, l'ANPAA Normandie et le centre d'addictovigilance du CHU de Caen.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu