Faits divers – Justice DOSSIER : Le centre d'enfouissement des déchets nucléaires de Bure dans la Meuse

Bure : accident mortel sur le chantier du site de stockage nucléaire

Par Marie Mutricy, France Bleu Champagne-Ardenne, France Bleu Lorraine Nord, France Bleu Sud Lorraine et France Bleu mardi 26 janvier 2016 à 14:15 Mis à jour le mardi 26 janvier 2016 à 15:21

Accident mortel au chantier du site de stockage des déchets nucléaires de Bure
Accident mortel au chantier du site de stockage des déchets nucléaires de Bure © Maxppp

Une personne est morte et une autre a été légèrement blessée mardi sur le chantier du site de stockage des déchets nucléaires de Bure, dans la Meuse.

Une personne est morte et une autre a été légèrement blessée mardi à 12h40 dans un éboulement sur le site du laboratoire souterrain de l'Agence nationale pour la gestion des déchets nucléaires (Andra) à Bure, dans la Meuse.

Les deux victimes se trouvent sous terre, à 500 mètres de profondeur, là où pourraient être accueillis les déchets les plus radioactifs du parc nucléaire français, à partir de 2025. Le déblaiement est en cours soulignent les pompiers. Pour l'instant, aucun élément radioactif n'est stocké à cet endroit.

C'est le front de taille d'un fond de galerie qui a glissé alors que deux techniciens de la société Eiffage était en train d'effectuer des relevés géo-physiques. La galerie a été entièrement évacuée.

Le procureur de Bar-le-Duc a ouvert une enquête, l'inspection du travail se rend également sur les lieux.

Il y a déjà eu un accident mortel, le 15 mai 2002, au moment de la première phase de creusement des puits du laboratoire. A l'époque, le chantier avait été arrêté un petit peu moins d'un an, précise le service de communication de l'Andra.

Accident mortel au chantier du site de stockage des déchets nucléaires de Bure - Aucun(e)
Accident mortel au chantier du site de stockage des déchets nucléaires de Bure

Le communiqué de la préfecture de la Meuse

Un projet très contesté

Le projet intitulé Cigéo, est contesté par les écologistes et des associations locales. Il doit permettre de stocker les déchets nucléaires les plus radioactifs, donc ceux qui ont aussi la durée de vie la plus longue.

Cigéo doit encore être validé par le Parlement. Le gouvernement avait tenté de faire avancer le dossier via un article de la loi Macron, finalement censuré par le Conseil constitutionnel en août dernier.

Le projet Cigéo expliqué en images - Aucun(e)
Le projet Cigéo expliqué en images - Idé