Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice
Dossier : Le centre d'enfouissement des déchets nucléaires de Bure dans la Meuse

A Bure, des individus saccagent un hôtel-restaurant et tentent d'y mettre le feu

Bure, France

Une dizaine d'individus ont pénétré dans l'hôtel-restaurant Bindeuil, situé à côté du laboratoire de l'Andra (Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs) à Bure, ce mercredi matin. Ils ont saccagé l'établissement et tenté d'y mettre le feu.

Site du laboratoire de de recherche sur l’enfouissement des déchets radioactifs de l'Andra, à Bure.
Site du laboratoire de de recherche sur l’enfouissement des déchets radioactifs de l'Andra, à Bure. © Maxppp - Thierry Gachon

Cette semaine les opposants au projet Cigéo, projet d'enfouissement de déchets radioactifs fêtent un anniversaire : ça fait un an que ces militants antinucléaires occupent le Bois-Lejuc, à Bure dans la Meuse. Dans ce contexte, 37 de ces activistes se sont dirigés vers le site de l'Andra (l'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs) mercredi 21 juin, au petit matin. Il y ont installé un barrage de fortune à l'entrée.

Une bouteille et demi d'essence déversée

Une dizaine d'entre eux s'est ensuite détachée du groupe. Vers 7h, ils ont pénétré dans l'hôtel-restaurant de Bindeuil, juste à côté du site de l'Andra. Munis de gants et de cagoules, ils ont alors retourné l'établissement de fond en comble. Ils ont tenté d'y mettre le feu alors que douze personnes dormaient à l'étage. François Maltrud, le gérant de l'hôtel-restaurant est désespéré :

Ils ont bousillé la machine à café, tous les verres qui ont été pendus ont été détruits, les tables dans le restaurants, les tables des terrasses, les fûts de bière aussi : ils avaient ouvert tous les robinets et tout coulait à flot, partout. Et surtout, ils ont épandu une bouteille et demi d'essence qu'ils ont allumé" - François Maltrud, gérant de l'hôtel-restaurant

François Maltrud, gérant de l'hôtel restaurant du Bindeuil, proche du site de l'Andra.

J'avais onze personnes à l'étage, qui se sont sauvées parce qu'ils tiraient en plus des fumigènes. Donc il y avait de la fumée partout ; l'alarme incendie s'est déclenchée. Et les gens qui étaient dans leur chambre se sont barrés par l'issue de secours."

"Si on compte tout : les planchers, les peintures, les vitres et tout, c'est plusieurs dizaines milliers d'euros, évalue François Maltrud. Il poursuit, la gorge serrée : "qui c'est qui va payer ?" .

Un acte revendiqué par les occupants du Bois-Lejuc

De leur côté, les militants sur place revendiquent leur acte. Ils ont relayé le saccage sur leur site internet. Même si c'est la commune qui est propriétaire des lieux, ces activistes visaient clairement l'Andra. C'est ce que justifie Julien, opposant au projet Cigéo à Bure :

C'est envoyer un message très fort ; qu'on ne veut pas de l'Andra dans le territoire, on ne veut pas que ses cadres soient logés et restaurés dans le territoire. Juste que le laboratoire plie boutique" - Julien, militant antinucléaire.

Julien, militant antinucléaire installé au Bois-Lejuc.

"Je doute qu'il y ait une réelle tentative d'incendie. Je suppose qu'il y aura une enquête et qu'il y aura des suites. Ça sert à rien de monter dans les tours. Souvent on a des grands effets comme ça et au final, on s'aperçoit qu'il n'y a pas grand chose derrière.

Cette tentative d'incendie criminel est condamné par le procureur de la République de Bar-le-Duc, Olivier Gandy. Il établit une nette distinction entre "*_les délinquants_"* et ceux qui "*_manifestent des idées et défendent leurs idéaux écologistes_."* Une enquête est ouverte. Les coupables risquent dix ans d'emprisonnement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu