Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Seule une dépression peut expliquer ce geste", témoigne Salem, frère de l'agresseur de Notre-Dame

Nancy, France

Farid Ikken est l'homme qui a agressé un policier sur le parvis de Notre-Dame à Paris, mardi 6 juin. Cet étudiant algérien passé par l'université de Metz était inconnu des services de renseignements. Son entourage décrit une personne ordinaire, calme et souriante. Son frère ainé, Salem, témoigne.

"Il vivait mal sa situation d'échec en France", témoigne le frère de Farid Ikken, l'agresseur du policier sur le parvis de Notre-Dame.
"Il vivait mal sa situation d'échec en France", témoigne le frère de Farid Ikken, l'agresseur du policier sur le parvis de Notre-Dame. © Maxppp - .

Les enquêteurs ont commencé à interroger mercredi l'assaillant qui a blessé au marteau un policier, mardi 6 juin, devant Notre-Dame de Paris, un étudiant algérien de 40 ans inconnu des services de renseignement. Joint par téléphone, chez lui à Akbou, en Algérie, son frère ainé Salem est encore sous le choc. "C'est l'opposé de mon frère, cette affaire est très intrigante. Tel que je le connais, ça ne colle pas avec les faits. Farid est une personne très généreuse, très calme, souriante."

Lire aussi - L'agresseur de Notre-Dame de Paris préparait une thèse sur le journalisme à Metz

"Cela fait environ une année qu'on ne s'est pas parlé, mais il appelle régulièrement à la maison. A mon avis, il était déprimé, il vivait mal sa situation d'échec en France. Il est d'abord allé en Suède, il ouvert un site d'information sur internet, mais ça n'a pas marché. Il est revenu en Algérie où il a tenté également d'ouvrir un journal sur le web, mais là encore ça n'a pas marché. Je ne vois donc que ça. Seule une dépression peut expliquer ce geste."

Lire aussi -TÉMOIGNAGE AUDIO - Edwige a assisté à l'attaque contre le policier sur le parvis de Notre-Dame de Paris

"Je n'ai pas pu lui parler, je sais qu'il va bien. Il est en garde à vue depuis hier [mercredi, ndlr], nous allons nous rendre à Paris cette semaine pour prendre un avocat et préparer sa défense."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess