Faits divers – Justice

Double meurtre dans les Landes : c'est la barbarie qui a déboulé dans une maison de Mont-de-Marsan

Par Nelly Assénat, France Bleu Gascogne mardi 29 mars 2016 à 17:09

Alain Djian (police) et le procureur Jean-Philippe Récappé
Alain Djian (police) et le procureur Jean-Philippe Récappé © Radio France - Nelly Assénat

L'homme suspecté d'avoir tué une jeune maman de 30 ans et sa petite fille de 20 mois ce dimanche, a été présenté ce mardi à un juge d'instruction. Il est mis en examen pour les deux homicides mais aussi tentative d'homicide et violences sur deux autres victimes qui en ont réchappé.

L'homme n'a utilisé que ses poings, "ce qui est assez monstrueux en soi", commente le procureur de la République de Mont-de-Marsan.

Ce mardi après-midi Jean-Philippe Récappé annonce la mise en examen d'un Landais de bientôt 40 ans, pour homicide sur mineur de moins de 15 ans, homicide sur conjoint, tentative d'homicide et violences sur ascendant.

A LIRE AUSSI

► Un homme soupçonné d'avoir tué sa compagne et sa fille de 18 mois à Mont-de-Marsan

Des faits d'une violence inouïe 

Dimanche, les policiers sont alertés par la mère du suspect,  qui les a appelés en voyant son fils débarquer chez elle, très agité et avec un sac de vêtements ensanglantés. Il lui avait dit au téléphone qu'il avait "fait une bêtise". Au domicile, la discussion dégénère, l'homme tente d'étrangler sa mère avec les deux mains avant de la lâcher et de sortir de l'habitation. C'est à ce moment là que la femme parvient à refermer la porte et prévenir les secours.

Très rapidement les policiers se rendent chez la compagne du mis en cause. Ils doivent forcer la porte et ne peuvent que constater la barbarie de la scène de crime. La femme de 30 ans est allongée morte sur le palier du premier étage, devant les chambres. Le pire sera découvert au rez-de-chaussée : le corps de la fillette de 20 mois est retrouvé dans une poubelle de la cuisine. Aucune arme n'est retrouvée sur les lieux. L'enquête et les explications du prévenu laissent penser qu'il a frappé ses deux victimes à mains nues. Le jeune enfant aurait également eu la tête frappée contre un mur extérieur de la maison avant d'être placé dans une poubelle ramenée dans la cuisine. Le suspect aurait ensuite refermé la porte à clé.

Une scène de crime horrifiante, dit le procureur de Mont-de-Marsan

 Une troisième victime dans un état grave

Quelques heures plus tôt, le suspect et sa compagne prenaient l'apéro dans cette maison de Mont-de-Marsan en compagnie d'une troisième amie. Après leur macabre découverte les policiers sont donc allés au domicile de cette femme de 48 ans, ce qui lui a probablement sauvé la vie. Ils l'ont trouvée ensanglantée et gravement blessée. L'homme serait allé la voir dans la nuit de samedi à dimanche en lui avouant son double meurtre. La femme ne l'a pas cru sur le coup. Il passe la nuit dans le salon, avant de tenter de rejoindre son amie dans sa chambre. Elle refuse une relation sexuelle, il la frappe donc violemment et la laisse gravement blessée sur le canapé.  Les policiers la transportent à l'hôpital de Mont-de-Marsan. Ce mardi soir son pronostic vital n'est plus engagé mais elle reste en réanimation.

"Si nous n'étions pas allés vérifier elle serait certainement morte"— le procureur de Mont-de-Marsan

D'autres vérifications seront faites chez l'entourage proche du suspect, notamment son ancienne compagne, qui habite à Saint-Gor avec leur fils de 11 ans, dont ils s'occupaient en garde alternée. Les deux sont en bonne santé.

D'après les déclarations du mis en cause, c'est la drogue qui serait à l'origine de son coup de folie, et notamment des amphétamines qu'il achète sur internet. Des analyses toxicologiques sont en cours, ainsi que des autopsies sur les corps de l'enfant et de la compagne. Une reconstitution sera probablement réalisée dans les prochaines semaines pour éclaircir les déclarations du prévenu, notamment sur la chronologie des faits.

La drogue à l'origine de ce coup de folie ? 

Le prévenu explique que la drogue est responsable de son passage à l'acte mais le procureur de Mont-de-Marsan ne se satisfait pas de cette seule explication. D'autres témoignages laissent penser que la femme de 30 ans était sur le point de quitter son compagnon, ce qui pourrait être un mobile, même si le suspect nie cette explication pour l'instant. L'homme de 40 ans avait déjà consulté un médecin psychiatre pour ses problèmes de drogue mais il ne voulait pas prendre de traitement.

Il est ancien boulanger, il avait eu son commerce à Roquefort avant de se reconvertir en cuisine. Il travaillait ces derniers temps pour un traiteur de Mont-de-Marsan et il était en arrêt maladie depuis deux mois pour des problèmes de dos.

Plusieurs condamnations

On sait par ailleurs que le prévenu a plusieurs condamnations à son actif. Il a été condamné par une cour d'assises de Paris à trois ans de prison ferme pour délit de tentative de vol dans une affaire qui concernait un meurtre près du Bois de Boulogne, en 1997. Il a aussi été condamné (amende et suspension de permis) le 30 novembre 2012 à Mont-de-Marsan pour conduite sous l'emprise de stupéfiants.

Ce mardi soir il est donc mis en examen pour homicide sur mineur de moins de 15 ans et homicide sur conjoint, des crimes passibles de la réclusion criminelle à perpétuité. Il est également accusé de tentative d'homicide sur l'amie de 48 ans et violences sur ascendant (sa mère). Il a été placé en détention provisoire au centre pénitentiaire Pémégnan de Mont-de-Marsan.