Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Ça n'en restera pas là", la maire d'Ondres excédée après l'installation de gens du voyage

-
Par , France Bleu Gascogne

Eva Belin, maire d'Ondres, a été forcée de laisser s'installer plusieurs dizaines de caravanes de gens du voyage sur les terrain de rugby de sa commune, dimanche 23 mai, malgré la présence d'une aire adaptée dans la zone. Elle dénonce une inaction de la préfecture et de la justice.

Eva Belin, maire d'Ondres, sur la côte atlantique
Eva Belin, maire d'Ondres, sur la côte atlantique - facebook eva belin

Elle va déposer une demande en référé auprès du tribunal administratif de Pau "à la première heure", ce mardi 25 mai, pour faire partir plusieurs dizaines de caravanes de gens des voyages de sa commune d'Ondres, Eva Belin ne compte "pas en rester là" après l'épisode qui s'est joué ce week-end de la Pentecôte. Tout a commencé dimanche soir, quand le cortège est arrivé et a voulu s'installer sur les terrains de rugby d'Ondres. L'élue a décidé de faire barrage elle-même, avec sa propre voiture, tout en demandant le soutien de la gendarmerie, rapidement sur place. Elle a ensuite conduit les gens du voyage vers l'aire de grand passage de Saint-Martin-de-Seignanx, un espace construit spécialement "et qui a coûté un million cinq cent mille euros à la communauté", détaille Eva Belin. 

Arrivés sur place, les responsables du groupe ont estimé "que l'herbe n'était pas assez haute", raconte-t-elle, encore agacée. Elle a sollicité à ce moment là la préfecture des Landes, qui n'a pas su lui indiquer quoi faire et devant la tension montante entre gens du voyage et gendarmes l'élue a décidé de laisser passer les caravanes. Le soir même, elle déposait plainte pour _"occupation illicite de l'espace public"_contre les deux responsables du groupe des gens du voyage. Cette plainte était classée sans suite ce lundi 24 mai par le procureur qui se contentait d'un rappel à la loi.

C'est pour cela qu'Eva Belin a décidé d'employer la méthode de la demande en référé (décision plus rapide), ce mardi. Dans le même temps, elle va se mettre en contact "avec le cabinet du préfet", car elle juge l'action de la préfecture "insuffisante. Ce n'est pas du tout ce qui était prévu lorsqu'on a accepté de financer l'aire de grand passage". L'élue est d'autant plus agacée que les gens du voyage sont installés sur les terrains utilisés par l'école de rugby, qui s'entraîne le mercredi et le samedi.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess