Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

"Ça rompt la solitude" : à Châteauroux, des bénévoles appellent des personnes âgées chaque semaine

-
Par , France Bleu Berry, France Bleu

Depuis le mois d'août, le dispositif "Envie de causer" est mis en place à Châteauroux. Des bénévoles appellent des personnes âgées pour prendre de leurs nouvelles, échanger avec elles.

Les bénévoles se retrouvent chaque jeudi après-midi à la Maison des Séniors de Châteauroux
Les bénévoles se retrouvent chaque jeudi après-midi à la Maison des Séniors de Châteauroux © Radio France - Jérôme Collin

Châteauroux, France

À la Maison des seniors de Châteauroux, des bénévoles se retrouvent chaque jeudi après-midi. Des téléphones sont installés dans une salle. Pendant deux heures, les appels se multiplient. Au bout du fil, des personnes âgées en situation d'isolement qui ont donné leur accord. Elles sont également inscrites sur le registre des habitants vulnérables de la Ville de Châteauroux. "Pendant les épisodes de canicule cet été, on les appelait. On a entendu des personnes nous dire que ça leur faisait plaisir et qu'elles ne parlaient pas à des gens pendant très longtemps", explique Françoise Laisné, chargée de mission à l'Office des personnes à la retraite.

Une complicité se crée entre les bénévoles et les personnes âgées

Les appels peuvent durer quelques minutes ou parfois plus d'une demi-heure. "C'est vraiment le vide, la solitude quand on arrive à mon âge, bientôt 90 ans. J'attends votre appel avec impatience. Ça me fait plaisir, ça rompt la solitude. C'est une petite lumière", sourit Elisabeth*, l'une des personnes âgées. Au total, 14 personnes sont appelées. Mais il y en a beaucoup d'autres sur liste d'attente. Voilà pourquoi le centre communal d'action sociale de Châteauroux recherche des bénévoles supplémentaires.

Marie-Madeleine est l'une des premières à avoir participé au dispositif Envie de causer. "Ces personnes ne voient pas le facteur, elles ne voient pas leurs voisins, elles ne font les courses qu'une seule fois par semaine. On sent que ça leur fait du bien de parler. Parfois, nous sommes les seuls à leur souhaiter leur anniversaire", explique-t-elle. Des petites attentions qui font toute la richesse de ces appels téléphoniques, malgré la distance. "À travers la voix, on peut faire passer beaucoup de messages. Notre but, c'est de les guider vers quelque chose de positif pour les faire s'évader le temps de l'appel", appuie Jocelyne.

Quand on vous porte de l'intérêt, déjà ça fait du bien. On leur fait se souvenir de choses agréables dans la vie", Françoise Laisné

Un rôle de prévention face aux effets de la vieillesse

L'initiative est très sérieuse. Après chaque session d'appel le jeudi après-midi, les bénévoles font un bilan. Ils ont pris des notes pour résumer chaque appel : l'état d'esprit de la personne, ses passions, ses centres d'intérêt, son moral... Le but est évidemment de faire de la prévention. "Les bénévoles vont mesurer des choses. Si la personne leur répète plusieurs fois qu'elle ne va pas bien, on peut intervenir très vite avec toute une équipe pluridisciplinaire et une assistante sociale. On peut aussi faire des visites à domicile", souligne Françoise Laisné.

* Le prénom a été modifié.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu