Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Cabu tué dans la fusillade à Charlie Hebdo : "On a toujours été à la pointe d'un combat contre les fanatiques"

-
Par , France Bleu Gironde

Le dessinateur Cabu est mort dans la fusillade qui s'est déroulée ce mercredi à Paris dans les locaux de Charlie Hebdo. Il y a trois semaines, Cabu était à Bordeaux et avait dénoncé une fois de plus "les fanatiques".

Le dessinateur Cabu à la librairie des Petits papiers à Auch en août dernier
Le dessinateur Cabu à la librairie des Petits papiers à Auch en août dernier © Maxppp

Cabu fait partie des victimes de l'attentat perpétré ce mercredi au siège de Charlie Hebdo, boulevard Richard Lenoir à Paris. Le dessinateur était venu à Bordeaux il y a trois semaines et il s'était confié au micro France Bleu Gironde de Jean-Michel Plantey. Cabu avait notamment évoqué l'affaire des caricatures de Mahomet qui avait valu au journal satirique les foudres des islamistes radicaux. Le dessinateur assumait le combat contre le fanatisme.

"La rédaction a été brûlée par deux cocktails molotov à cause de quelques dessins, c'est vraiment ridicule et affligeant. On a toujours été à la pointe d'un combat contre les fanatiques, de toutes les religions d'ailleurs. On a aussi bien tapé sur les catholiques."

Depuis l'affaire des caricatures de Mahomet, les locaux de Charlie Hebdo faisait l'objet d'une surveillance policière.

Des terroristes lourdement armés

Ce mercredi vers 11h30, au moins deux hommes encagoulés ont fait irruption dans les locaux de Charlie Hebdo , dans le 11e arrondissement de Paris, au milieu de la conférence de rédaction du journal. Équipés d'armes lourdes, ils ont ouvert le feu à de nombreuses reprises sur les salariés de Charlie et fait 12 morts et dix blessés.

Les agresseurs ont ensuite pris la fuite en direction du Nord-Est de la capitale, en tirant sur les policiers venus en renfort. Arrivés porte de Pantin, ils ont percuté un piéton et braqué un automobiliste.

À LIRE AUSSIAu moins 12 morts dans une attaque des locaux de Charlie HebdoFusillade à Charlie Hebdo : ce que l'on sait sur les agresseurs en fuiteLe plan vigipirate à son niveau maximum en Île-de-France

 

Cabu : "Les radicaux musulmans ne comprennent pas qu'on dessine Mahomet, vous vous rendez compte ?"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess