Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

A Cadaujac, le directeur de l'école soupçonné de détenir des images pédo-pornographiques

lundi 2 novembre 2015 à 16:10 Par Noémie Bonnin, France Bleu Gironde

L'enseignant n'a pas fait la rentrée scolaire à Cadaujac. Il est suspendu par l'Education nationale le temps de l'enquête. Il est soupçonné de détenir des images pédo-pornographiques. Au moment de son interpellation, il a tenté de se suicider.

L'école Aliénor d'Aquitaine de Cadaujac.
L'école Aliénor d'Aquitaine de Cadaujac. © Radio France - Noémie Bonnin

Cadaujac, France

L'histoire se passe à Cadaujac, à l'école élémentaire Alinéor d'Aquitaine. Le directeur de l'établissement lui-même est soupçonné de détenir un énorme stock d'images pédo-pornographique dans son ordinateur personnel. Il a été suspendu (à titre conservatoire) par l'Education nationale, le temps de l'enquête et n'a pas fait la rentrée ce lundi. Au moment de la perquisition de son domicile, mardi dernier, il s'est planté un couteau dans le ventre, mais aujourd'hui ses jours ne sont pas en danger. La garde à vue a quand même été suspendue.

Une réunion est prévue ce mardi soir en mairie, avec le directeur d'Académie, le maire, les enseignants et les parents d'élèves de l'école. A la sortie de l'école, les parents d'élèves sont inquiets : "On est tous très touché par ce qui se passe" raconte Valérie. Son fils était dans la classe du directeur l'an dernier. "J'espère que par rapport à mon enfant, il ne s'est rien passé. J'en ai parlé avec lui, je lui ai demandé mais apparemment il n'y a rien eu. Mais je suis quand même inquiète."

Une explication en classe pour les enfants de l'école 

Les enseignants ont évoqué l'affaire avec les enfants, dès lundi matin. Ils ont expliqué les choses simplement. "On leur a dit que le directeur était absent, qu'il était soupçonné d'avoir dans son ordinateur des photos d'enfants nus, et que c'est interdit par la loi. C'est pour ça qu'une enquête est en cours" raconte Sabine Ranger. L'enseignante a repris la direction au pied levé. "Nous sommes anéantis, mais l'important pour nous c'était de faire la rentrée comme d'habitude, que l'école suive son cours." 

Pour les enfants, l'histoire est difficile à digérer. "On en a parlé avec les maîtresses, c'est horrible. Horrible. Moi le l'aimais moyen le directeur, mais c'était un maître normal" raconte Enzo, en classe de CM1. 

Le maire de Cadaujac tente de rassurer les parents, "nous sommes une commune à taille humaine, la première chose quand il y a un coup dur, c'est de se rassembler" explique Francis Gazeau. "On essaie de faire corps, pour faire face à cet événement qui est très douloureux pour la commune. Nous sommes tous attérés. Il faut absolument que ce soit une mobilisation de tous."