Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A Caen, 6 ans de prison ferme pour avoir mortellement renversé une policière

Caen

Le 6 septembre 2014 Sandrine, policière d'Evreux détachée pour les Jeux Equestre Mondiaux à Caen avait été mortellement renversée par un chauffard en scooter. Ivre, il avait refusé de s'arrêter alors qu'elle assurait le passage de piétons. Le tribunal de Caen l'a condamné à 6 ans de prison ferme.

La policière, originaire d'Evreux, était mère de trois enfants
La policière, originaire d'Evreux, était mère de trois enfants © Radio France - Olivier Duc

Le mari de la victime, sa famille et ses amis étaient venus en nombre dans la salle d'audience ce vendredi. 28 personnes s'étaient portées partie civile dont les trois enfants mineurs de Sandrine. Arrivé en retard à l'audience, le prévenu a de nouveau cherché, sans convaincre, à nier le fait qu'il avait percuté la policière. Le jour du drame, il avait bu 3 bières d'un demi-litre, 4 whisky-coca et du whisky. Il avait enfourché son scooter aux pneus lisses et sans assurance. Malgré l'insistance de la présidente et un dossier reposant sur le témoignage de 18 personnes et de preuves matérielles, le prévenu, un homme de 36 ans sans emploi et sans domicile fixe n'a reconnu sa responsabilité que du bout des lèvres. Il n'aura montré que peu d'empathie auprès de la famille de la victime.

Me Gilles Viaud, l'avocat de la famille de la policière et de ses collègues

La procureur avait requis 7 ans de prison ferme. Le prévenu sera finalement condamné pour homicide involontaire à 6 ans de prison et à près de 276.000 euros de dommage pour les parties-civiles, en attendant l'audience en intérêt civil qui se déroulera e 9 juin prochain. La peine est lourde mais insuffisante au regard de Romuald Mortas, le mari de Sandrine, et de ses trois enfants.

Le mari de Sandrine, Romuald Mortas

Choix de la station

À venir dansDanssecondess