Faits divers – Justice

A Caen, sécurité renforcée autour de la visite de François Hollande

Par Nolwenn Le Jeune, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu Cotentin mercredi 2 novembre 2016 à 18:33

Les abords de l'université barriérés en prévision de la visite présidentielle.
Les abords de l'université barriérés en prévision de la visite présidentielle. © Radio France - Nolwenn Le Jeune

D'importantes mesures de sécurité entourent la visite de François Hollande ce jeudi à Caen. Le président y arrivera à la mi-journée. D'abord à l'abbaye d'Ardenne, puis au Ganil et à l'université, autant de secteurs à éviter dans la mesure du possible, au risque de s'y retrouver bloqué !

Après la visite du chantier de l'usine des Maîtres Laitiers du Cotentin, à Méautis, près de Carentan dans la Manche, François Hollande arrivera à Caen à la mi-journée ce jeudi. Visite caennaise en trois temps : un déjeuner à l'IMEC, puis l'inauguration de Spiral 2 au GANIL, et la clôture d'un colloque à l'Université. Le tout étant entouré d'importantes mesures de sécurité, qui risquent d’entraîner des perturbations de circulation.

Lire aussi : François Hollande en Normandie : le déroulement de la journée

Le secteur de l'université à éviter absolument

Le secteur à éviter absolument, c'est celui de l'université, du Campus 1 plus précisément, en haut du Gaillon. Le tram sera arrêté dès la fin de matinée, et des déviations de circulation mises en place. Tous les abords de l'esplanade de la paix, et de l'amphithéâtre Pierre Daure où doit se rendre François Hollande à 16h30, ont été entourés de barrières. Et ils seront interdits toute la journée de jeudi. Un sanctuaire sous haute protection pour empêcher tout débordement. Et éviter que le président ne croise des manifestants. Les anti-mariage pour tous et les anti- loi travail, qui ont appelé à se rassembler à midi près du Phénix, ne devraient ceci dit pas pouvoir s'en approcher.

Les manifestants ont appelé à se rassembler à midi près du Phénix, mais ne devraient pas pouvoir s'en approcher. - Radio France
Les manifestants ont appelé à se rassembler à midi près du Phénix, mais ne devraient pas pouvoir s'en approcher. © Radio France - Nolwenn Le Jeune

L'université a par ailleurs incité ses personnels à prolonger le week-end de la Toussaint, en indiquant qu'aucune demande de congés ne serait refusée le mercredi 2 et le jeudi 3 novembre. Les bâtiments abritant l'amphi Pierre Daure et la galerie vitrée sont fermés. Ainsi que la cafétéria, située en face, à partir de 14h. Mais les étudiants peuvent se rendre en cours, en droit notamment.

Les affiches du syndicat étudiant de droite, l'UNI, placardées sur le campus 1. - Radio France
Les affiches du syndicat étudiant de droite, l'UNI, placardées sur le campus 1. © Radio France - Nolwenn Le Jeune

Mais s'il ne croise pas de manifestants, François Hollande devrait quand même croiser une certaine forme d'opposition. Les affiches de l'UNI. Avant que le secteur ne soit bouclé, le syndicat étudiant de droite en a profité pour les placarder sur tous les panneaux du campus 1.

Moins de perturbation de circulation à prévoir sur le reste de la visite présidentielle

François Hollande doit déjeuner à l'Abbaye d'Ardenne, à Saint Germain la Blanche Herbe, en périphérie de Caen. Sur le site de l'IMEC, l'institut de la mémoire de l'édition contemporaine, avec des écrivains et des chercheurs. Il arrivera sur place à 12h30. Avant de se rendre à 14h30 au GANIL, le grand accélérateur national d'ions lourds, où il doit inaugurer SPIRAL 2. L'abbaye d'Ardenne et le GANIL sont de toute façon interdits au public. Leurs abords seront évidemment sécurisés. Mais beaucoup moins de perturbations à la circulation sont à prévoir.