Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Calais : sauvetage de trois migrants tentant la traversée de la Manche en canoë-kayak

samedi 4 août 2018 à 19:45 Par Lucas Valdenaire et Winny Claret, France Bleu Nord et France Bleu

Les sauveteurs de Calais et les gendarmes maritimes de Dunkerque ont secouru trois migrants au large de Calais ce samedi matin. Ils auraient tenté de traverser la Manche à bord d'un canoë-kayak pour rejoindre la côte britannique.

Une vedette de la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM) a été envoyée pour porter secours aux trois hommes.
Une vedette de la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM) a été envoyée pour porter secours aux trois hommes. © Maxppp - Alex Baillaud

Calais, France

Il est 9h du matin, ce samedi, quand un bateau de plaisance britannique repère l'embarcation de fortune, avec à son bord trois migrants. Le navire alerte immédiatement les autorités françaises. Les sauveteurs de la SNSM de Calais et les gendarmes maritimes de Dunkerque partent aussitôt à la recherche du canoë-kayak.

Les trois hommes sont à 12 kilomètres des côtes calaisiennes, soit à peu près au tiers du trajet pour rejoindre l'Angleterre. Il s'agit d'une "opération de sauvetage préventive" indique les autorités puisque les trois personnes ne semblaient pas en difficulté. 

Mais "la traversée de la Manche reste très dangereuse", rappelle le Lieutenant Ingrid Parrot, porte-parole de la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord. D'abord parce que les courants peuvent être très forts, et surtout à cause des énormes navires qui traversent les eaux. Le détroit du Pas-de-Calais voit passer 25% du trafic maritime mondial.

"Ces traversées sont vouées à l'échec et ces personnes vont se retrouver en grande difficulté. Cette mer est très dangereuse, et ce n'est pas parce que les conditions météorologiques sont bonnes en ce moment que la traversée sera facile. C'est exactement tout l'inverse."

Selon la préfecture maritime : en 2016, il y a eu 23 tentatives de traversées de la Manche sur des embarcations de fortune, 13 en 2017, et désormais six depuis le début de l'année 2018.