Faits divers – Justice

Calvados : une femme de 86 ans périt dans l'incendie de sa maison

Par Nolwenn Le Jeune et Jean-Baptiste Menanteau, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) dimanche 11 décembre 2016 à 10:35

Les pompiers ont mis 4 heures à éteindre l'incendie
Les pompiers ont mis 4 heures à éteindre l'incendie © Maxppp - maxppp

Un violent incendie a détruit une maison ce dimanche matin à Mondeville, près de Caen. L'occupante des lieux, une femme de 86 ans, est morte. Son corps a été retrouvé dans le jardin. D'après les premiers éléments de l'enquête, le sinistre serait d'origine accidentelle.

Les pompiers ont été alertés vers 1h et quart ce dimanche matin. Un ancien moulin était la proie des flammes sur la commune de Mondeville, près de Caen. Les pompiers ont dû batailler pendant 4 heures pour venir à bout du violent incendie. Mais ils n'ont malheureusement pas réussi à sauver l'occupante des lieux : une femme de 86 ans, veuve, qui vivait là seule.

La veuve de l'artiste peintre Pierre Letellier

L'imposante bâtisse est située en bas de la côte de Clopée, qui part du cour Montalivet pour grimper vers le plateau de Mondeville. Il s'agit d'un ancien ancien moulin, situé en bordure du petit cours d'eau le Biez. Y vivait une femme seule, Maryse Letellier, 86 ans, veuve du peintre normand Pierre Letellier, artiste connu dans la région. Elle vivait seule dans cette propriété de 3 hectares.

La propriété est un ancien moulin située en bas de la côte de Clopée à Mondeville. - Radio France
La propriété est un ancien moulin située en bas de la côte de Clopée à Mondeville. © Radio France

Des difficultés pour accéder à la propriété

Le feu est parti dans une dépendance annexe à la résidence principale. Ce qui a compliqué l'intervention des pompiers, c'est un haut portail métallique qu'il a fallu forcer. Pendant ce temps, les flammes ont ravagé la bâtisse. Les pompiers ont ensuite dû procéder aux opérations de reconnaissance à l'intérieur, pour découvrir d'éventuelles victimes. Mais ce sont les policiers, également présents sur place, qui ont fait la macabre découverte : le corps de l'octogénaire gisait dans le jardin, intoxiquée par les fumées.

D'importants moyens déployés

L'opération a duré plus de 4 heures. 25 sapeurs pompiers ont été mobilisés. Le SMUR, service d'urgence et de réanimation, n'a rien pu faire. Les dégâts matériels, eux, sont très importants, à cause notamment de la propagation de la fumée sur place.