Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Cambriolage : un garçon identifié grâce à une canette de boisson énergisante

jeudi 4 octobre 2018 à 15:32 Par Martin Cotta, France Bleu Mayenne

Un jeune homme de vingt ans est condamné par le tribunal correctionnel de Laval pour un cambriolage au Genest-Saint-Isle en mars 2017. L'individu a été identifié par les enquêteurs grâce à une canette de boisson énergisante.

La salle principale d'audience du palais de justice de Laval
La salle principale d'audience du palais de justice de Laval © Radio France - Martin Cotta

Le Genest-Saint-Isle, France

Le 27 mars 2017, un jeune homme accompagné d'un ami et de son cousin, se rendent au Genest-Saint-Isle pour un cambriolage. Le premier fait le guet devant un pavillon. Les deux autres voleurs, pendant ce temps-là, entrent par la fenêtre du garage et fouillent la maison. Ils finissent par dérober des tablettes, des bijoux et du matériel photographique. 

Une canette jetée dans un container

Un voisin les aperçoit devant la maison. Il ne sait pas alors qui sont ces individus et engagent la conversation avec eux, tout en mémorisant la plaque d'immatriculation du véhicule. Ce voisin repère aussi qu'un des voleurs, en l’occurrence le jeune homme de vingt ans, a jeté entre temps une canette de boisson énergisante dans un container de la rue. C'est finalement cette canette, récupérée par les gendarmes dans la poubelle qui va permettre d'identifier le garçon avec son ADN. Ce dernier étant déjà connu de la justice. 

L'individu est condamné à trois mois de prison ferme par le tribunal correctionnel de Laval.