Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Cambriolages en série : après les interpellations à Bergerac, deux suspects sont derrière les barreaux

vendredi 12 octobre 2018 à 8:32 Par Antoine Denéchère, France Bleu Périgord, France Bleu Gironde, France Bleu Occitanie, France Bleu Béarn, France Bleu Pays Basque, France Bleu Roussillon, France Bleu La Rochelle et France Bleu Limousin

Six albanais avaient été arrêtés lundi matin dans le Bergeracois, après une longue enquête des gendarmes sur une série de 98 cambriolages dans le Sud-Ouest. Deux suspects sont placés en détention provisoire, et trois autres laissés libres sous contrôle judiciaire.

Une partie des bijoux volés lors des 98 cambriolages commis entre novembre 2017 et mars 2018
Une partie des bijoux volés lors des 98 cambriolages commis entre novembre 2017 et mars 2018 - Crédit : gendarmerie nationale

Lundi matin à Bergerac et Saint-Laurent-des-Vignes, six personnes avaient été interpellées à leurs domiciles dans le cadre d'une enquête dirigée par la section de recherches de la gendarmerie de Bordeaux sur 98 cambriolages commis dans onze départements de Nouvelle-Aquitaine et d'Occitanie (Gironde, Lot-et-Garonne, Dordogne, Charente-Maritime, Corrèze, Pyrénées-Atlantiques, Ariège, Aude, Gers, Pyrénées-Orientales et Tarn). Une femme avait été libérée par les gendarmes dès lundi. Les cinq autres, deux femmes et trois hommes âgés de 30 à 40 ans, ont été présentés à un juge d'instruction de la Juridiction interrégionale spécialisée de Bordeaux, ce jeudi : tous sont "mis en examen pour crimes de vols en bande organisée ou recel de vols en bande organisée, blanchiment et association de malfaiteurs", précise le parquet de Bordeaux.

Deux suspects incarcérés

Deux hommes ont été placés en détention provisoire sur décision du juge des libertés et de la détention. Deux femmes et un homme sont laissés libres et placés sous contrôle judiciaire. "L'identification des propriétaires des bijoux volés demandera encore un travail important aux enquêteurs", souligne la gendarmerie nationale qui précise dans un communiqué que "l’étau s’est progressivement resserré grâce à un travail sans relâche de surveillance sur le terrain et de rapprochements permettant de comprendre le fonctionnement de cette bande organisée et d’appréhender sa structure." 

3500 euros en liquide dans un double fond d'un sac à main

La gendarmerie ajoute que ces suspects "ciblaient essentiellement des résidences principales. Ils commettaient leurs méfaits sous forme de périples nocturnes, en utilisant des véhicules volés et de fausses immatriculations." Le montant récupéré par les enquêteurs à Bergerac et Saint-Laurent-des-Vignes a par ailleurs été revu à la hausse : plus de 3500 euros en liquide ont en effet été découverts, durant la garde à vue des suspects, dans le double fond d'un sac à main. Ce qui porte à près de 18000 euros la somme en liquide retrouvé pendant ces perquisitions, en plus des bijoux, montres de luxe, lingots d'or, véhicules volés et autres objets retrouvés. Rappelons que le préjudice total des 98 cambriolages est estimé à 423 000 euros par les enquêteurs.