Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Cambriolages en série au nord de Nancy

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

C’est un phénomène bien connu : régulièrement les cambriolages se concentrent sur certains secteurs bien déterminés. Durant les vacances scolaires qui viennent de s’écouler, les communes de Marbache et Liverdun en ont fait les frais. 24 cambriolages ont été enregistrés.

Les gendarmes de Meurthe-et-Moselle se mobilisent contre les cambriolages.
Les gendarmes de Meurthe-et-Moselle se mobilisent contre les cambriolages. © Radio France - Thierry Colin

En l’espace de quinze jours, 24 cambriolages ont été recensés dans les secteurs de Marbache et de Liverdun, au nord de Nancy. Les faits se sont déroulés en série de trois, de nuit, parfois en présence des occupants et pour les gendarmes, il n’y a aucun doute. "Ce sont les mêmes auteurs qui ont commis les cambriolages d’une commune à l’autre", explique Le colonel Sébastien Dordhain qui commande le groupement de gendarmerie de Meurthe et Moselle. "Nous mobilisons tous les moyens nécessaires sur cette série de faits. L’enquête a été confiée au groupe de lutte contre les cambriolages qui réunit des gendarmes spécialisés pour ce genre de faits. Nous avons également renforcé les patrouilles dans ces secteurs et nous espérons aboutir rapidement", souligne le patron des gendarmes.

Ici, personne n'est à l'abri" 

A Marbache, le faubourg Saint-Nicolas a particulièrement été touché par les cambriolages. Situé à la sortie de la commune, ce secteur pavillonnaire est traversé par la D 907 et la plupart des maisons se trouvent en lisière de forêt d’où l’inquiétude de ce couple. "Nous avons un chien et il nous réveille souvent la nuit car il entend du bruit derrière la maison", explique l’épouse, qui souhaite garder l’anonymat, "franchement, nous ne sommes pas rassurés, personne ici n’est à l’abri". Son mari, lui, se dit extrêmement vigilant en ce moment et se réveille souvent la nuit pour aller voir ce qu'il se passe. "S’il faut agir, nous agirons", conclut-il.

Moi, je note toutes les plaques d'immatriculation"

Un peu plus loin, sur les hauteurs de la commune, Jean garde l’œil. Retraité d’une fonction qu’il ne souhaite pas révéler, il note tous les mouvements suspects dans le quartier. "Quand une voiture n’a rien à faire ici, je note sa plaque d’immatriculation et j’appelle les gendarmes", explique-t-il, avant d'ajouter : "Il s’agit sans doute d’une déformation professionnelle".

Un dispositif de "participation citoyenne"

Ces faits interviennent alors que la commune de Marbache s’est engagée la semaine dernière dans une démarche de "participation citoyenne", un dispositif qui consiste à créer une chaîne de vigilance, composée d’habitants de la ville, désignés comme référents. Charge à eux de signaler à la gendarmerie les comportements suspects. Mais, aujourd'hui, le dispositif n’est pas encore opérationnel. En Meurthe-et-Moselle, cinquante communes ont mis en place une démarche de "participation citoyenne".

En 2018, en Meurthe-et-Moselle, le nombre de cambriolages a chuté considérablement (-18,45%). 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess