Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Cambriolages multiples en Dordogne : quatre ans de prison ferme pour le chef de bande

jeudi 6 septembre 2018 à 17:11 Par Marie-Sylvie Prudhomme, France Bleu Périgord

Le tribunal correctionnel de Périgueux a rendu son jugement ce jeudi après-midi dans l'affaire de la série de cambriolages perpétrés en Dordogne et en Corrèze entre mars et octobre 2017. Huit voleurs étaient poursuivis. Le chef de bande est condamné à quatre ans de prison ferme.

Les cambrioleurs ont été condamnés de 4 ans fermes à des peines avec sursis (image d'illustration).
Les cambrioleurs ont été condamnés de 4 ans fermes à des peines avec sursis (image d'illustration). © Maxppp - Johan BEN AZZOUZ

Dordogne, France

Le tribunal correctionnel de Périgueux a rendu son jugement ce jeudi après-midi dans l'affaire des cambriolages multiples jugée la veille, mercredi. Huit hommes âgés de 19 à 46 ans comparaissaient pour le cambriolage d'une cinquantaine de maisons et d'appartements en Dordogne et en Corrèze entre mars et octobre 2017.

Le chef de la bande a été condamné à quatre ans de prison ferme. Ses deux lieutenants ont, eux, écopé de quatre ans de prison dont un an ou deux ans ferme. Les cinq autres prévenus ont été condamnés à des peines aménageables ou avec des sursis et mises à l'épreuve.  

Les voleurs opéraient toujours selon le même mode opératoire : ils arrachaient le barillet des serrures avant de retourner complètement les habitations en quelques heures. Ils s'emparaient de tout ce qui avait de la valeur : fusils de chasse, bijoux, télévisions ou scooters. Le préjudice se monterait en tout à plus de 110 000 euros.