Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Une perquisition musclée et cinq gardes à vue dans le camp des gens du voyage de Castres

-
Par , France Bleu Occitanie

Le Raid et de très nombreux policiers sont intervenus dans le camp des gens du voyage de Castres de la Vivarié ce mardi sans doute dans le cadre d’un trafic de drogue. Les habitants estiment avoir été violentés et promettent de porter plainte.

Les gens du voyage estiment que des enfants ont été blessés pendant la perquisition.
Les gens du voyage estiment que des enfants ont été blessés pendant la perquisition. © Radio France - SM

Castres, France

Une grosse opération de police ce mardi matin 1er octobre, vers 5h, sur le camp de gens du voyage de la Vivarié à Castres. Les enquêteurs cherchaient de la drogue et de l’argent racontent les habitants de cette aire qui abrite au moins une soixantaine de personnes, des gens du voyage, quasiment tous sédentarisés dans le Tarn.  La parquet lui confirme que 5 personnes sont toujours en garde à vue. Elles sont entendues dans une affaire de séquestration qui a un lien lointain avec l'arrestation du 17 septembre.  Une femme et son fils ont été interpellés il y a 10 jours. Ils sont soupçonnés d'avoir violé et prostitué une femme de 46 ans originaire de Castres. Ils sont toujours en détention.

Le camp abrite une soixantaine de personnes au moins au bord de la rocade, tout près de l'hôpital de Castres.  - Radio France
Le camp abrite une soixantaine de personnes au moins au bord de la rocade, tout près de l'hôpital de Castres. © Radio France - SM

Hommes du raid et CRS 

Selon les témoins, il y a eu lieu trois arrestations dans le cadre d’enquêtes judiciaires en cours menées par le commissariat de Castres.
Pour mener cette opération, les policiers étaient très nombreux. "Une centaine" racontent les gens du voyage. Des policiers castrais étaient effectivement épaulés par des CRS mais aussi par des hommes du Raid. Les récentes interventions des policiers et de pompiers ont été très difficiles dans ce camp. Récemment, des pompiers venus éteindre un feu de voiture ont été agressés. Les pompiers avaient d'ailleurs porté plainte. 

Caravanes détruites 

Les gens du voyage décrivent en tout une opération très violente. Ils estiment que des enfants ont été blessés notamment lors des perquisitions de leurs logements. Plusieurs caravanes ont effectivement été très abîmées par le passage des policiers , portes arrachées, vitres brisées. Après le départ des policiers les habitants de la Vivarié ont manifesté leur colère en allumant un feu de palettes sur la bretelle de sortie de la rocade de Castres qui passe devant l’aire. Les sapeurs-pompiers ont attendu l’arrivée de policiers pour éteindre l’incendie. La sortie de la rocade est d’ailleurs toujours fermée à la circulation.

C'est aussi dans ce camp, que les gendarmes avait organisé une importante descente, avec près de 150 hommes, en novembre 2018 pour tenter d'appréhender un chauffard en fuite. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu