Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Cancale : un procès hors norme sur des vols de grande ampleur dans les parcs à huitres

mercredi 4 juillet 2018 à 18:46 Par Loïck Guellec, France Bleu Armorique

Six personnes comparaissent jeudi devant le tribunal correctionnel de Saint-Malo pour une escroquerie de grande ampleur commise dans des parcs à huitres de Cancale en Ille-et-Vilaine. Un préjudice au détriment des ostréiculteurs avoisinant les 600 000 euros.

Parcs à huitres à Cancale
Parcs à huitres à Cancale © Maxppp - Didier Saulnier

Cancale, France

Le procès qui s'ouvre ce jeudi matin devant le tribunal correctionnel de Saint-Malo pourrait être prolongé jusqu'à vendredi car l'escroquerie est de grande ampleur. L'enquête a duré pendant plusieurs années et la procédure représente des milliers de pages. Les magistrats ont prévu une synthèse pour rendre le dossier plus digeste à l'audience. 

Des pertes anormales

L'affaire part d'une plainte déposée dès 2015 par un ostréiculteur de Cancale, en Ille-et-Vilaine, qui a l'habitude de confier ses naissains à l'un de ses confrères avant de les récupérer pour ses parcs. Mais au retour de ses naissains, il constate des pertes anormales. La gendarmerie commence les premières investigations et au bout du compte ce sont 35 militaires de la compagnie de gendarmerie de Saint-Malo qui sont mobilisés pour remonter toute la chaine de l'escroquerie entre les receleurs et les vendeurs. Au moins 130 tonnes d'huitres sont volés et plusieurs millions de naissains détournés. Un préjudice qui avoisine les 600 000 euros.

La profession partie civile

Six personnes, dont on ne connait pas encore les degrés exacts de responsabilité, vont donc devoir s'expliquer devant la justice. Le Comité Régional de Conchyliculture de Bretagne-nord est partie civile dans cette affaire complexe qui a porté atteinte à tout un territoire ostréicole.