Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Cancers pédiatriques dans le Haut-Jura : la cause environnementale écartée

-
Par , France Bleu Besançon, France Bleu, France Bleu Bourgogne

Après le signalement d'un nombre anormalement élevé de cancers chez des enfants dans le Haut-Jura, l'ARS de Bourgogne-Franche-Comté livre les premières conclusions de son enquête ce mercredi. Selon l'Agence Régionale de Santé, ça n'aurait aucun lien avec l'environnement.

Les cancers des enfants ont été diagnostiqués entre 2011 et 2020
Les cancers des enfants ont été diagnostiqués entre 2011 et 2020 © Maxppp - Richard Villalon

Elle avait lancé en novembre 2019 une enquête pour comprendre d'où venait le nombre élevé de cancers pédiatriques dans le Haut-Jura :  l'Agence Régionale de Santé de Bourgogne-Franche-Comté a présenté ce mercredi les résultats de ses investigations. Pour rappel, le périmètre couvrait quatre communes jurassiennes : Les Rousses, Longchaumois, Morez et Prémanon. 13 cas d'enfants de moins de 15 ans, atteints de cancer de toute nature y ont été recensés entre 2011 et 2019. Et puis en 2020, l'enquête s'est élargie : deux adolescents de plus de 15 ans et un dernier enfant diagnostiqué cette année ont aussi été inclus dans les recherches. 

Aucun dénominateur commun trouvé 

Pour faire cette enquête, l'Agence Régionale de Santé a adressé un questionnaire aux familles pour connaître l'historique de santé : comment la grossesse s'est passée, si elles avaient vécu ailleurs, ou encore la consommation de tabac. Les résultats n'ont pas permis de trouver un dénominateur commun entre tous ces cas de cancer. 

Pas de cause environnementale 

Par ailleurs, toujours selon l'ARS, impossible d'établir un lien entre les cancers des enfants et l'environnement : ils ont analysé l'eau potable, la qualité de l'air mais aussi les risques industriels. Tous les anciens sites industriels et les sols situés à moins de 500 mètres des maisons ont été passés au peigne fin. 

Côté radioactivité, rien à signaler, il n'y a pas de surexposition dans le Haut-Jura. Pareil pour le radon, ce gaz naturel radioactif cancérogène présent dans les sols. Et enfin, dernière piste là aussi écartée, celle des champs électro-magnétiques : les lignes à haute-tension et les transformateurs électriques ont aussi été examinés. 

Un rapport définitif à la fin de l'année

Santé Publique France a présenté ces conclusions aux familles concernées. Elle va publier un rapport définitif d'ici décembre. Et l'ARS précise qu'une surveillance épidémiologique est maintenue en France, et en Suisse. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess