Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Cannabidiol : un commerçant de Thionville en garde à vue

jeudi 4 octobre 2018 à 18:13 Par Cécile Soulé, France Bleu Lorraine Nord

Un commerçant de Thionville, qui vendait des produits à base de cannabidiol ou CBD est en garde à vue depuis mercredi après-midi, il est suspecté d'avoir vendu de la marchandise en dehors de la légalité.

Ce commerçant de Thionville avait ouvert sa boutique début août
Ce commerçant de Thionville avait ouvert sa boutique début août © Maxppp - PQR

Thionville, France

Un commerçant de Thionville qui vendait des produits dérivés du cannabis, le CBD ou cannabidiol, est en garde à vue depuis mercredi après-midi . Ce Thionvillois de 30 ans, qui avait ouvert sa boutique "Boudha Farm"s" début août, vendait des thés, tisanes, mais aussi des biscuits à base de CBD, ce composant relaxant du cannabis, qui n'est pas considéré comme une drogue. Mais une directive du ministère de la justice demande des contrôles poussés dans toutes les boutiques qui ont fleuri en France ces derniers mois, pour vérifier qu'elles respectent bien la législation. Elles n'ont pas le droit de vendre des produits qui contiennent plus de 0,2% de THC, la substance euphorisante du cannabis.   

Suite à une opération anti-fraude de la police nationale, avec les douanes et l'Ursaff, le commerçant thionvillois lui est suspecté d'être en dehors de la légalité. "Il n'est pas dans les clous au vu de la marchandise que nous avons saisi" explique le commissaire central de Thionville Nicolas Hoarau. Il cite des produits à l'effigie de la feuille de cannabis ou qui ont réagi positivement aux 1ers analyses des enquêteurs. La brigade de sûreté urbaine qui dirige l'enquête dit avoir saisi près de 2 kg d'herbe de cannabis en plus de produits dérivés, thé, tisanes, biscuits au CBD. 

"Toute la marchandise va être analysée", précise la procureure de la République, Christelle Dumont, qui estime que certains commerçants profitent d'un flou juridique. "Nous sommes dans la légalité, le CBD n'est pas une drogue, c'est un produit relaxant" s'insurge un autre commerçant du nord-mosellan, installé à Sierck-les-Bains. Pour Christophe Kolerski, la loi est bien claire : des produits à moins de 0,2% de THC ne peuvent pas être considérés comme des produits stupéfiants. Le débat est loin d'être terminé.

Christophe Kolerski, du "Comptoir du chanvre" à Sierck-les-Bains dénonce une "chasse aux sorcières"