Culture – Loisirs DOSSIER : La 70e édition du Festival de Cannes

Des escabeaux pour vivre le Festival de Cannes au plus près des stars

Par Marion Chouly, France Bleu Azur vendredi 19 mai 2017 à 19:30

Les chasseurs d'autographes sont sur le pied de guerre pour briguer la meilleure place, en face du tapis rouge
Les chasseurs d'autographes sont sur le pied de guerre pour briguer la meilleure place, en face du tapis rouge © Radio France - Marion Chouly

Escabeaux calés, sièges de camping dépliés et parasols déployés : les passionnés sont fin prêts pour le 70e Festival de Cannes. Pour avoir la meilleure place au pied du tapis rouge, ces photographes amateurs et ces chasseurs d'autographes installent leur attirail deux jours avant l'ouverture.

Chaque année, c'est le même cinéma : deux jours avant le lancement de la quinzaine, 150 à 200 escabeaux prennent place devant les marches du Palais des festivals. Pendant que les techniciens s'affairent aux derniers préparatifs, c'est un vrai mur métallique qui se dresse derrière les barrières de sécurité.

Les chaises de jardin ou de camping et les escabeaux sont enchaînés puis cadenassés pour ne pas être déplacés. Les prénoms sont inscrits au marqueur sur tous les équipements et sur le trottoir pour s'y retrouver.

Le rendez-vous des habitués

La majorité de ces festivaliers viennent tous les ans. Patrice, par exemple, est là depuis 20 ans et il a sa place au plus près du point d'arrivée des stars. Son truc à lui, ce sont les autographes. Juché entre ses deux escabeaux, son parasol et sa chaise pliante, il garde son livre d'or à portée de main. Dedans, on peut voir les signatures des frères Bogdanov, de Marion Cotillard ou encore de Michelle Rodriguez.

Non loin de Patrice, on trouve Nadine : elle vient depuis trois ans. Elle adore regarder ces stars qui la font rêver, le glamour, les paillettes et les vêtements.

Au milieu de cette foule compacte dans laquelle il est difficile de circuler, l'ambiance est plutôt bon enfant. À force de se retrouver d'année en année, certains se sont lié d'amitié et le Festival de Cannes devient leur point de rencontre.

17h, H-1 avant la montée des marches, les festivaliers sont en place, certains même depuis le matin - Radio France
17h, H-1 avant la montée des marches, les festivaliers sont en place, certains même depuis le matin © Radio France - Marion Chouly

Les chasseurs d'autographes d'un côté, les photographes amateurs de l'autre

Des appareils photos en pagaille, des smartphones et des perches à selfie : tous ou presque sont équipés pour immortaliser leurs idoles. Mais pas forcément pour les même raisons.

Pour Isabelle, ces photos sont un trésor qu'elle classe scrupuleusement sur son ordinateur. Elle les ressort de temps en temps pour son plaisir. Schlomi, lui, est là pour la gloire, le "buzz" comme il dit. Il publie ses clichés sur les réseaux sociaux et ses deux sites internet pour collecter les clics. D'autres rêvent de devenir photographes de presse ou de mode. Leurs photos serviront à produire un book.

A une demi-heure de l'arrivée des stars, les fans sont prêts à bondir sur leurs escabeaux - Radio France
A une demi-heure de l'arrivée des stars, les fans sont prêts à bondir sur leurs escabeaux © Radio France - Marion Chouly

Ces compagnons d'escabeaux seront face au tapis rouge, tous les jours de la quinzaine, à vivre au rythme des célébrités.