Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Cantal : un corps découvert à Saint-Santin-Cantalès, sans doute celui du cueilleur de champignons

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne, France Bleu

Selon les gendarmes cantaliens, qui confirment une information du journal La Montagne, un corps a été découvert ce lundi matin dans un bois à Saint-Santin-Cantalès. Il s'agit probablement du cueilleur de champignons porté disparu depuis novembre 2019.

Cantal : le corps du cueilleur de champignons sans doute découvert à Saint-Santin-Cantalès
Cantal : le corps du cueilleur de champignons sans doute découvert à Saint-Santin-Cantalès © Radio France - Thomas Biet

L'homme âgé de 85 ans est parti cueillir des champignons le 6 novembre 2019 à Saint-Santin-Cantalès dans le Cantal. Son véhicule, une Citroën C1, avait été retrouvé le lendemain du signalement de sa disparition. Plusieurs opérations de recherches d'envergure avaient été menées pendant deux semaines, dans des conditions météorologiques froides et humides à l'époque. 

Des fouilles menées sur une zone escarpée avec le renfort d'une équipe cynophile venue de Clermont-Ferrand. Au total, une trentaine de militaires avaient été mobilisés pour parcourir péniblement une dizaine de kilomètres. Un appel à témoins avait été lancé et la zone de recherches avait été élargie les jours suivants, sans résultat. 

Sa fille et son gendre sur place

Selon une information du journal La Montagne, confirmée par les gendarmes de la compagnie d'Aurillac, un corps et des effets personnels ont été découverts ce lundi matin à 500 mètres à vol d'oiseau du lieu où a été retrouvée la voiture de l'octogénaire. Conclusion d'une nouvelle opération d'envergure menée ce lundi par les gendarmes cantaliens dirigés par le capitaine Laurent Barraja, commandant de la compagnie de gendarmerie d'Aurillac. Cette fois, les fouilles ont donné un résultat rapide. 

Des analyses ADN pour confirmer l'identité 

Des analyses ADN devront définitivement conforter les enquêteurs sur l'identité du cadavre découvert, mais le doute est mince. Toujours selon le quotidien régional, la fille et le gendre de la victime, présents sur les lieux, ont pu reconnaître des effets appartenant à leur père. 

Le chef d'escadron précisait dans la soirée que le corps avait été retrouvé dans une zone particulièrement escarpée et difficile d'accès. Il a fallu l'intervention d'agents communaux pour dégager la végétation très dense. Une analyse dentaire devrait confirmer qu'il s'agit bien de l'octogénaire porté disparu depuis 17 mois. mais sa fille a reconnu ses vêtements, sa canne et son panier à champignons.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess