Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Cantal : le journaliste de RMC, Jean-Jacques Bourdin, contrôlé à 186 km/h sur l'A75 à Saint-Flour

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne
Saint-Flour, Cantal, France

Le présentateur de la matinale de RMC s'est vu retirer son permis de conduire après un gros excès de vitesse dimanche dernier dans le Cantal. Il a également été verbalisé pour non-respect de la limite des 100 km instaurée lors du plan de déconfinement.

Jean-Jacques Bourdin contrôlé à 186 km/h dans le Cantal
Jean-Jacques Bourdin contrôlé à 186 km/h dans le Cantal © Maxppp - Pascal PROUST

Après un week-end sur ses terres gardoises, Jean-Jacques Bourdin était sans doute pressé de regagner Paris pour rentrer à une heure décente et présenter la matinale de nos confrères de RMC. Le journaliste animateur n'a pas eu l'air de vouloir profiter des magnifiques paysages du Cantal, puisqu'il a été intercepté à très grande vitesse par les gendarmes ce dimanche sur l'A75. 

Selon le journal La Montagne, Jean-Jacques Bourdin a été contrôlé à 186 km/h par le peloton motorisé de Saint-Flour. Soit 56 km/h au-delà de la vitesse autorisée. Les gendarmes cantaliens lui ont d'abord signifié une rétention administrative de son permis de conduire. 

Mais ce n'est pas tout. Même si cela partie des sujets qui sont abordés sur son antenne, la star de RMC n'a pas respecté le principe de la limite des 100 km imposée depuis la première phase de déconfinement le 11 mai. Résultat, une contravention de 135 euros.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess