Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Cantal : Matière, constructeur d'ouvrages d'art, n'a jamais travaillé en Italie

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

L'effondrement d'une partie du Viaduc Morandi à Gênes fait réagir les professionnels de la construction d'ouvrage d'art. C'est le cas de l'entreprise cantalienne Matière mondialement reconnue. L'occasion pour son vice-président de rappeler que le marché italien est aussi poreux qu'opaque.

Le pont Raymond Barre inauguré le 6 avril 2018 est un ouvrage signé Matière
Le pont Raymond Barre inauguré le 6 avril 2018 est un ouvrage signé Matière © Maxppp - Joël Philippon

Arpajon-sur-Cère, Cantal, Auvergne-Rhône-Alpes, France

La catastrophe de Gênes et les conséquences pour les entreprises qui construisent aujourd'hui ce type de structures. C'est le cas pour Matière, société implantée à Arpajon-sur-Cère dans le Cantal. Entreprise spécialisée dans la construction d'ouvrages d'art dans le monde entier. Son vice-président Philippe Matière : "Pour être franc avec vous, je n'ai jamais travaillé en Italie. C'est difficile lorsqu'on est une entreprise française, voire impossible... Par contre, vous avez des entreprises italiennes sur des chantiers français, en particulier de construction métallique, qui travaillent comme des cochons. Elles ont recours à de la main d'oeuvre illicite. Des pseudos-monteurs italiens qui sont en fait des Russes, des Lituaniens ou des Estoniens.

"Au niveau de la maintenance en Italie, je ne sais pas bien comment ça se passe, mais en France c'est extrêmement sévère au niveau des ouvrages publics, Etat ou collectivités locales. Il y a des précautions très importantes qui sont prises. Sur le viaduc de Millau par exemple, la maintenance est quotidienne".

_"Concernant notre activité_, il va y avoir une attention encore plus accrue sur la surveillance et la maintenance des ouvrages. Avec des campagnes de réparation importantes donc des crédits qui vont peut-être être détournés de la construction d'ouvrages neufs vers la maintenance d'ouvrages d'art existants. Ça veut dire qu'il faut qu'on dope la partie de notre entreprise "réparation". Ça s'appelle suivre le marché..."  

L'entreprise cantalienne vient de signer un contrat pour la construction de 18 ponts au Sénégal. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu