Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Cantal : un différend amoureux à l'origine du meurtre d'un quinquagénaire à Aurillac

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

L'individu qui a tiré sur un Aveyronnais ce lundi à Aurillac a parlé pendant sa garde à vue. La thèse de la rivalité amoureuse semble établie. L'agresseur présumé devrait être mis en examen dans la journée de mercredi.

Un fourgon de police (image d'illustration)
Un fourgon de police (image d'illustration) © Radio France - Florence Gotschaux

Aurillac, Cantal, Auvergne-Rhône-Alpes, France

L'agresseur présumé est un Aurillacois de 42 ans. Pendant sa garde à vue, qui a été prolongée jusqu'à la fin de ce mercredi après-midi, il a fourni des explications aux policiers et évoqué une rivalité amoureuse.

Le suspect a expliqué entretenir, depuis quelques temps, une relation avec une femme, laquelle avait une liaison plus ancienne avec la victime, un homme de 56 ans, qui résidait à Figeac, dans le département du Lot. 

Le corps de ce dernier n'a pas encore été autopsié mais selon les premiers éléments de l'enquête, l'homme a été tué de deux coups de fusil de chasse, tirés à bout portant. L'arme du crime a d'ailleurs été retrouvée. 

Reste maintenant à savoir si le tireur a prémédité ou pas son geste. Cette question déterminera la qualification du crime : meurtre ou assassinat et la peine encourue. 

L'affaire doit être transférée ce mercredi au Parquet de Clermont-Ferrand pour une mise en examen d'ici la fin de la journée et un placement en détention.

Choix de la station

France Bleu