Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Canular au lycée de la mer de Gujan-Mestras : le point sur l'enquête

-
Par , France Bleu Gironde
Gujan-Mestras, France

Les cours ont repris au lycée de la Mer de Gujan-Mestras ce mardi matin après une journée de lundi bouleversée par un canular de très mauvais goût. Un appel téléphonique reçu par la gendarmerie en fin de matinée faisait état de la présence d'hommes en armes au sein de l'établissement.

Le canular a mobilisé d'importants moyens
Le canular a mobilisé d'importants moyens © Radio France - Stéphane Hiscock

900 lycéens ont été confinés et les forces de l'ordre ont fouillé le lycée de fond en comble pendant plusieurs heures. A 17h on a appris qu'il s'agissait en fait d'un canular. Une enquête a été ouverte mais elle s'annonce compliquée.

Le téléphone portable utilisé pour passer ce coup de fil n'est pas traçable, c'est ce que nous confiait une source proche de l'enquête dès hier après midi. Il s'agit d'un modèle ancien. Impossible de retrouver son propriétaire ni sa localisation au moment de l'appel. L'auteur du canular a bien laissé un nom aux gendarmes mais il s'agit d'une fausse identité.

Le seul espoir de retrouver sa trace maintenant serait un témoignage :quelqu'un qui aurait entendu l'individu passer son coup de fil aux gendarmes et qui pourrait le dénoncer. Hier soir dans un communiqué le Préfet de la Gironde a souligné que cet alerte intrusion avait mobilisé d'important moyens : des dizaines de pompiers et de gendarmes au sol, le service déminage avec des chiens renifleurs et  un hélicoptère en survol au dessus de la zone.

La préfecture a fermement condamné cet appel malveillant dans le contexte de l'état d'urgence ou gendarmes et policiers sont déjà fortement mobilisés. S'il est pris l'auteur du canular encourt deux ans de prison.

A LIRE AUSSI

► Gironde : alerte intrusion levée au lycée de la mer de Gujan-Mestras

Choix de la station

À venir dansDanssecondess